Les meilleurs films de ce 19 février

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La corde raide, avec Clint Eastwood
  • Closer, entre adultes consentants, avec Julia Roberts
  • Ennemi d’État, avec Will Smith
  • A dangerous Method, de David Cronenbergh

788875

La Deux 20h00: La corde raide [3*]

De Richard Tuggle (1984). Avec Clint Eastwood, Geneviève Bujold.

Inspecteur à la Nouvelle-Orléans, Wes traque un maniaque qui tue des prostituées avec sadisme. Un film que l’on jurerait sorti une décennie plus tôt, tant il semble éloigné des eighties triomphantes et de leur esthétique pub. Avec son flic borderline aux étranges pulsions, ce thriller ambigu flirte plutôt avec la vision désenchantée d’une Amérique malade et en proie au doute. Dérangeant et violent, ce polar a tout du meilleur cinéma libéré du Nouvel Hollywood. Eastwood y est extraordinaire.

Tcm 19h00: Closer, entre adultes consentants [3*]

De Mike Nichols (2005). Avec Julia Roberts, Clive Owen.

Brillant analyste du couple, Mike Nichols orchestre avec maestria un pas de danse à quatre. Le cinéaste joue sur le temps, étire presque jusqu’à l’insoutenable les dévastations lentes des amours. Et c’est brillamment joué. Jamais Julia Roberts n’a été aussi troublante, Clive Owen aussi faussement sûr de lui. Un jeu d’échec sexuel qui cache (comme l’attirail perruque rose et porte-jarretelles de Natalie Portman dans le night-club) une tare très contemporaine: la peur panique des sentiments.

Rtl-tvi 21h50:Ennemi d’État [2*]

De Tony Scott (1998). Avec Will Smith, Gene Hackman.

Tony Scott n’était pas réputé pour faire dans la dentelle. Mais il transformait n’importe quel récit improbable en un film qui en mettait plein la vue avec une redoutable efficacité. Cette histoire d’avocat traqué par un ennemi conspirationniste ne trahit pas sa réputation. Et débouche sur un thriller un peu tiré par les cheveux, mais palpitant, et joué avec une conviction pugnace par le charismatique Will Smith.

Be 1 20h55: A dangerous Method [2*]

De David Cronenberg (2011). Avec Michael Fassbender, Keira Knightley.

Cronenberg remonte aux origines de la psychanalyse dans ce qui est moins une biographie que l’étude d’une personnalité troublée à la limite de la monstruosité. Tiraillé entre une éducation religieuse rigoriste et des pulsions sexuelles irrépressibles, Jung, tel Jekyll et Mister Hyde, se fait le cobaye de sa méthode analytique. Au risque de se perdre dans un étrange et fascinant ballet amoureux et intellectuel avec Freud et Spielrein. Une très intéressante séance de divan.

Sur le même sujet
Plus d'actualité