Les meilleurs films de ce 17 juin

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Incassable, avec Bruce Willis
  • L’étau, d'Alfred Hitchcock
  • Le rideau déchiré, avec Paul Newman
  • The Man From Earth, de Richard Schenkman

882331

Club RTL 20h25: Incassable [3*]

De M. Night Shyamalan (2000). Avec Bruce Willis, Samuel L. Jackson.

Après le triomphe de Sixième sens, Night Shyamalan était attendu au tournant. Mais avec la même efficacité diabolique, il parvient à insuffler à Incassable une atmosphère des plus oppressante, renforcée par un cadrage serré autour des personnages, et des éléments occultes et surnaturels. Un film déroutant jusqu’au bout, le twist final survenant sans crier gare pour nous berner à nouveau de façon magistrale.

Arte 20h50: L’étau [3*]

D’Alfred Hitchcock (1969). Avec Frederick Stafford, Dany Robin.

Largement sous-estimé dans la filmo d’Hitchcock, L’étau est pourtant une adaptation pleine de maestria d’un roman d’espionnage ayant la guerre froide pour toile de fond. Certains critiquèrent une trop grande sobriété des personnages les rendant peu passionnants, mais de nombreux plans du film témoignent de la virtuosité totale du maître du suspense: "C’était un génie en matière de cadrage", confirmera John Forsythe, un des acteurs principaux. 

Arte 22h50: Le rideau déchiré

D’Alfred Hitchcock (1966). Avec Paul Newman, Julie Andrews.

S’inscrivant dans la même optique que L’étau, le film développe un suspense bourré d’habileté et ponctué de séquences d’anthologie, dont celle d’un meurtre filmé de manière ultra-réaliste. L’entente ne fut pourtant pas cordiale entre le réalisateur et Paul Newman qui, trouvant le scénario trop fade à son goût, se fendit d’une longue note contenant ses griefs. Hitch n’apprécia guère: "J’envie Walt Disney. Quand il n’aime plus un de ses acteurs, il peut le déchirer!"

Club RTL 22h20: The Man From Earth [2*]

De Richard Schenkman (2007). Avec David Lee Smith, Tony Todd.

Un homme affirme à ses collègues être âgé de 14.000 ans et provenir de l’époque de Cro-Magnon. Idée intéressante basée sur un thème classique de la science-fiction, ce scénario d’un type qui traverse le temps peut dérouter: pas d’effets spéciaux en vue, seulement de longs dialogues entre les personnages, sur fond de réflexion métaphysique. Un huis clos qui n’évite pas quelques longueurs, mais qui n’en est pas moins construit ingénieusement.

Sur le même sujet
Plus d'actualité