Les meilleurs films de ce 17 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Aviator, de Martin Scorsese
  • Le roi scorpion, de Chuck Russel
  • Scout toujours, avec Gérard Jugnot
  • Rec 3 Genesis, de Paco Plaza

836629

Club RTL 20h30: Aviator [3*]

De Martin Scorsese (2004). Avec Leonardo DiCaprio, Cate Blanchett.

Pour leur seconde collaboration (après Gangs Of New York), Scorsese et DiCaprio abordent vingt années de la vie tumultueuse du magnat Howard Hughes, en plein âge d’or du cinéma hollywoodien. L’occasion pour les acteurs de se livrer à des compositions étonnantes de mimétisme en incarnant leurs prestigieux aînés. Et pour DiCaprio de faire preuve d’un perfectionnisme qui n’aurait pas déplu au caractère perturbé du milliardaire excentrique.

AB3 20h05: Le roi scorpion [2*]

De Chuck Russell (2002). Avec Dwayne Johnson, Michael Clarke Duncan.

Déjà à l’affiche dans Le retour de la momie, le personnage incarné par The Rock se voit offrir les honneurs d’un film pour lui tout seul. L’occasion pour l’acteur de rouler des mécaniques, dans une histoire d’aventures antiques mêlant sans le moindre souci de vraisemblance diverses cultures et périodes de l’histoire. Mais qu’importe: ce scorpion-là, dans la bonne tradition du film d’aventures, fait preuve d’un sacré punch.

France 4 20h50: Scout toujours [2*]

De Gérard Jugnot (1985). Avec Gérard Jugnot, Jean Rougerie.

Jugnot récidive à la réalisation après Pinot simple flic et conserve le même ton tendre et facétieux pour décrire les tribulations d’une bande de scouts qui en font voir de toutes les couleurs à leur chef de patrouille naïf. Si cette expédition située dans les années 60 n’atteint pas des sommets de rythme ni de drôlerie, la sympathie qui s’en dégage réserve de nombreux bons moments.

Be 1 20h55: [Rec] 3: Genesis [1*]

De Paco Plaza (2012). Avec Leticia Dolera, Javier Botet.

Après les deux premiers épisodes réalisés avec Jaume Balaguero, Paco Plaza se retrouve seul aux commandes pour un [Rec] 3 s’éloignant de l’horreur et flirtant avec l’autoparodie. Pas besoin de chercher le moindre souci de cohérence: tout en affichant quelques liens en guise de fil rouge avec la franchise, Plaza se fait plaisir en transformant une belle noce de mariage en gueuleton sanglant pour morts-vivants. Du délire à l’état pur!

Sur le même sujet
Plus d'actualité