Les meilleurs films de ce 16 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Délivrance, avec Burt Reynolds
  • Le privé, de Robert Altman
  • Home, avec Isabelle Huppert
  • Coup de tête, avec Patrick Dewaere

431907

ARTE 20H50: Délivrance [4*]

De John Boorman (1971). Avec Jon Voight, Burt Reynolds.

Vive les joies du grand air!, s’exclament quatre citadins qui ont décidé de descendre en canoë une rivière sauvage de Géorgie. Ils vont vite déchanter devant l’hostilité des éléments et celle, encore plus grande, des rares habitants de la région. Violent mais jamais complaisant, ce film cauchemardesque propose aussi une réflexion complexe sur quelques mythes fondateurs de l’Amérique. Avec, en prime, le mémorable Dueling Banjos.

ARTE 22H35: Le privé

De Robert Altman (1973). Avec Elliott Gould, Nina van Pallandt.

Scénarisé par Leigh Brackett, qui avait participé en 1945 à l’adaptation du Grand sommeil, ce Privé a heurté les puristes. Pour eux, Altman y trahit Chandler, l’auteur du roman original. Disons-le tout net: ils ont en partie raison mais oublient l’essentiel. Comme il l’avait fait pour le film de guerre (M.A.S.H.) ou pour le western (John McCabe), Altman ne s’attaque au film noir que pour en chambouler les codes. Et il le fait avec brio, aidé par la composition nonchalante de Gould.

FRANCE 3 0H10: HOME [3*]

D’Ursula Meier (2008). Avec Isabelle Huppert, Olivier Gourmet.

En pleine campagne s’étend une autoroute laissée à l’abandon depuis sa construction. Au bord du bitume, vit une famille douillettement autarcique. Quand la radio annonce l’ouverture prochaine du tronçon, l’inquiétude monte dans le clan. Choisissant le registre de la fable acide, Meier évite de tomber dans l’abstraction. Sa mise en scène se fait charnelle, avant d’opter pour une tonalité plus fantastique quand la tribu se disloque. Fort.

TV5 21H00: Coup de tête [2*]

De Jean-Jacques Annaud (1978). Avec Patrick Dewaere, France Dougnac.

Film prémonitoire annonçant les "années Tapie", Coup de tête dénonce avec punch les magouilles et les trafics d’influence autour d’un club de football. On y retrouve l’excellent Patrick Dewaere en jeune chien fou s’opposant aux notables d’une petite ville où le ballon ne tourne vraiment plus rond.

Sur le même sujet
Plus d'actualité