Les meilleurs films de ce 16 janvier

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La dame de Shanghai, avec Orson Welles et Rita Hayworth
  • Assurance sur la mort, de Billy Wilder
  • Million Dollar Baby, de Clint Eastwood
  • Les Amants, de Louis Malle avec Jeanne Moreau

211407

Arte 20h35: La dame de Shanghai (4 étoiles)

De et avec Orson Welles (1946). Avec Rita Hayworth.

En guise de cadeau d’adieu, Welles fait couper la chevelure rousse de la volcanique Rita, la fait teindre en blond platine (les fans ont hurlé au scandale) et lui offre un fleuron du film noir dont il prétendit n’avoir jamais vraiment compris l’intrigue, ultra-complexe. Foutaises! A chaque plan éclate la virtuosité de l’acteur-réalisateur, avec en bouquet final la fameuse scène dans le palais des glaces reprise sur un mode parodique par Woody Allen dans Manhattan Mystery Murder.

Arte 22h05: Assurance sur la mort (4 étoiles)

De Billy Wilder (1944). Avec Barbara Stanwyck, Fred MacMurray.

S’appuyant sur un roman hard-boiled de James Cain, qui donnait des sueurs froides aux censeurs du Code Hays, Wilder l’exilé brosse un portrait sans concession d’une société américaine gangrenée par le sexe et la cupidité. Pour avoir eu dans la peau une bad girl rapace qui avait trop de suite dans les idées, l’agent d’assurances Walter Neff perdra tout. Mais alors que, blessé à mort, il confesse en flash-back son parcours pathétique, le spectateur est à la fête.

AB3 20h05: Million Dollar Baby (3 étoiles)

De et avec Clint Eastwood (2005). Avec Hilary Swank.

Un vieil entraîneur de boxe accepte, à contrecœur, de former une jeune paumée (Swank, parfaite) pour qui le ring représente la dernière chance de garder la tête haute. Allons-nous avoir droit à une histoire d’apprentissage bien édifiante? Nenni!, car tout bascule dans la seconde partie, déchirante.

TV5 21h00: Les amants (1 étoile)

De Louis Malle (1958). Avec Jeanne Moreau, Jean-Marc Bory.

Salué par Truffaut comme "la première nuit d’amour du cinéma", conspué par la presse catholique de l’époque, Les amants a fait de Malle le cinéaste par qui le scandale arrive. Avec le recul, cette histoire d’adultère qui se voulait une charge terrible contre l’hypocrisie bourgeoise a mal vieilli et les dialogues pesants que s’échangent les personnages font mal aux oreilles. Survit surtout aujourd’hui le visage de sphinx de Jeanne Moreau.

Sur le même sujet
Plus d'actualité