Les meilleurs films de ce 15 mai

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le temps qu’il reste, d'Elia Suleiman
  • Delirious, avec Steve Buscemi
  • Marche à l’ombre, de et avec Michel Blanc
  • Anthony Zimmer, avec Sophie Marceau et Yvan Attal

351605

La Trois 22h20: Le temps qu’il reste [3*]

D’Elia Suleiman (2009). Avec Saleh Bakri, Yasmine Haj.

Suleiman construit un récit mêlant son histoire personnelle et celle de la Palestine au départ des carnets intimes de son père. Cinéaste critique, il partage les deux visions du conflit israélo-palestinien et son film rend compte avec poésie, finesse et humour de l’absurdité de cette guerre entre frères. Un propos qu’au détour de scènes burlesques et subversives, il rend universel. À voir!

Plug RTL 20h00: Delirious [2*]

De Tom DiCillo (2007). Avec Steve Buscemi, Michael Pitt.

Spécialiste de la comédie grinçante, DiCillo offre à son acteur fétiche un rôle de paparazzi minable pistant un chanteur connu, histoire de décocher la photo inédite qui le rendra riche et célèbre. Buscemi en fait des tonnes et arrache les rires, tandis que se dessine peu à peu sous le vernis de la comédie le portrait d’une insondable solitude humaine. Fort!

France 3 20h35: Marche à l’ombre [2*]

De Michel Blanc (1984). Avec Michel Blanc, Gérard Lanvin.

D’un côté, un petit Blanc filasse qui manie la mélopée plaintive comme personne. De l’autre, un beau brun baraqué qui court derrière le grand amour. Denis et François sont deux amis réunis par les emmerdes et la vie de débrouille. Blanc décrit, à travers l’errance comique de ces Laurel et Hardy franchouillards, le Paris des marginaux, des squatteurs et des bistrots louches avec un réalisme qui n’empêche ni l’humour, ni la réflexion.

France 4 22h10: Anthony Zimmer [1*]

De Jérôme Salle (2005). Avec Sophie Marceau, Yvan Attal.

Un nom sans visage traqué par toutes les polices du monde, ça ne vous dit rien? Il règne sur ce premier film de Jérôme Salle un parfum à la Hitchcock. Mais une femme fatale avec le minois splendide de Sophie Marceau, la Riviera et des courses-poursuites interminables ne suffisent pas à créer, de facto, un authentique suspense hitchcockien. Laissant tomber l’hommage engoncé, Salle a déjà fait beaucoup mieux avec Largo Winch…

Sur le même sujet
Plus d'actualité