Les meilleurs films de ce 15 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les randonneurs, avec Benoit Poelvoorde
  • Détention secrète, avec Jack Gyllenhaal
  • Ma vie n'est pas une comédie romantique, avec Marie Gillain
  • Créance de sang, de et avec Clint Eastwood

431863

TF1 20H50: Les randonneurs [3*]

De Philippe Harel (1996). Avec Benoît Poelvoorde, Géraldine Pailhas.

Sous la houlette d’un G.O. pas si gentil que ça et démissionnaire à ses heures (Poelvoorde, hilarant), un groupe de randonneurs traverse les paysages splendides de la Corse en promenant leurs emmerdes tout au long du voyage. Les frictions vont aller bon train, permettant à Harel de brocarder avec humour la mauvaise foi, les petites vilenies et les lâchetés des uns et des autres.

FRANCE 2 23H25: Détention secrète [3*]

De Gavin Hood (2008). Avec Reese Whiterspoon, Jake Gyllenhaal.

Majoritairement démocrate de cœur, le cinéma hollywoodien est rarement pris en défaut quand il s’agit de signaler les dérives des institutions américaines et les coups de canif donnés dans la Constitution. Pour preuve, Détention secrète qui dénonce avec force l’enlèvement par la C.I.A. de personnes "suspectes", leur transfert dans des pays étrangers et les tortures auxquelles elles sont soumises.

RTL-TVI 20H50: Ma vie n’est pas une comédie romantique [2*]

De Marc Gibaja (2007). Avec Marie Gillain, Gilles Lellouche.

Largué par sa copine, Thomas retrouve Florence, son amour d’enfance, qui va, elle aussi, se prendre une grande claque en découvrant l’infidélité de son mari. Sorte de version frenchie de Quand Harry rencontre Sally (que Gibaja cite dans son film), Ma vie… compense les faiblesses d’un scénario prévisible par une mise en scène tonique mettant en valeur le couple-vedette. Avec, en copain pot de colle, l’ex-Incroyable fiancé Laurent Ournac.

LA DEUX 20H05: Créance de sang

De Clint Eastwood (2002). Avec Clint Eastwood, Jeff Daniels.

Eastwood mineur copiant un peu trop le Silence des agneaux, avec son serial-killer qui épargne son adversaire parce que le monde est bien plus intéressant si le conflit entre le Bien et le Mal peut continuer, Créance de sang n’en est pas moins un honnête polar. L’acteur-réalisateur y progresse lentement mais sûrement vers son but… comme son personnage de flic pourvu d’un handicap de taille (il a subi une greffe du cœur).

Sur le même sujet
Plus d'actualité