Les meilleurs films de ce 15 janvier

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le parrain II, avec Al Pacino et Robert De Niro
  • Public Enemies, de Michael Mann avec Johnny Depp
  • Banlieue 13, de Pierre Morel
  • Somewhere, de Sofia Coppola

211365

Arte 20h40: Le parrain II (4 étoiles)

De Francis Ford Coppola (1974). Avec Al Pacino, Robert De Niro.

Si certains avaient accusé Le parrain de faire l’apologie de la mafia, le second volet ne laisse plus de place à la moindre ambiguïté: en reprenant les rênes du pouvoir, Michael s’enferme dans le cercle vicieux de la violence et détruit sa famille au lieu de la protéger. Avec, dans les séquences en flash-back, un impeccable De Niro jouant Brando jeune.

France 2 20h35: Public Enemies (3 étoiles)

De Michael Mann (2010). Avec Johnny Depp, Christian Bale.

Alors que sort sur nos écrans J. Edgar, un biopic sur l’ex-directeur du FBI, on peut voir avec profit la cavalcade de son ennemi numéro un, au début des années 30: le braqueur de banques Dillinger. Opposé aux G-men qui le traquent, l’homme sera abattu à la sortie d’une séance de cinéma où l’on passait Manhattan Melodrama avec Gable en mauvais garçon finissant sur la chaise électrique malgré les protestations de Mirna Loy. Coïncidence troublante (mais voulue par Mann): Marion Cotillard, qui incarne la girl friend de Depp-Dillinger, ressemble étonnamment à Loy. Le reste du film est à l’avenant:un régal pour cinéphiles ou amateurs de gangster movies. Mann y approfondit encore son thème-clé: dans un monde où les repères moraux s’effacent, seul compte le professionnalisme.

TF1 23h00: Banlieue 13 (2 étoiles)

De Pierre Morel (2004). Avec Cyril Raffaelli, David Belle.

Après Transporter ou Yamakasi, le label"produit et coécrit par Besson" avait de quoi engendrer une suspicion légitime. Surprise! Même si Banlieue 13,avec son hip-hop tapageur et son ambiance chelou, reste un produit calibré pour un public ado friand de castagne, il met la barre plus haut que dans les exemples précités.

Be 1 20h50: Somewhere (1 étoile)

De Sofia Coppola (2010). Avec Stephen Dorff, Elle Fanning.

Enfilade de plans-séquencessur le spleen d’une vedette hollywoodienne ressentant le vide et les artifices de son milieu, Somewhere a le défaut des films qui tentent de parler de l’ennui. Coppola y étire au rouleau compresseur un récit flemmard à peine illuminé par la présence de la jeune Fanning.

Sur le même sujet
Plus d'actualité