Les meilleurs films de ce 15 janvier

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Another Earth, de Mike Cahill
  • Le flic de Beverly Hills, avec Eddie Murphy
  • Flyboys, avec James Franco
  • Les fous du stade, avec Les Charlots

729847

Be 1 20h55: Another Earth [3*]

De Mike Cahill (2011). Avec Brit Marling, William Mapother.

Alors qu’une planète jumelle de la Terre s’approche de nous, une astrophysicienne responsable de la mort accidentelle de la famille d’un compositeur contacte ce dernier. Cette idée de départ peut paraître alambiquée mais donne à l’arrivée un formidable film indépendant. Ici, la sci-fi vient prolonger poétiquement un drame avant tout intimiste qui renouvelle le thème, cher au cinéma américain, de la seconde chance. 

AB3 20h05: Le flic de Beverly Hills [2*]

De Martin Brest (1984). Avec Eddie Murphy, Judge Reinhold.

Cette comédie policière, qui catapulta Murphy au sommet, était prévue à l’origine pour… Sylvester Stallone. Le flic noir aimable et sécurisant, incarné fin des années soixante par Sidney Poitier, cède ici la place à un chien fou impertinent et aux méthodes peu orthodoxes. Le film mélange habilement l’humour et la violence et si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, le rythme est soutenu.

La Deux 20h15: Flyboys [1*]

De Tony Bill (2006). Avec James Franco, Jean Reno.

L’Escadrille Lafayette, constituée en 1916 d’un groupe de volontaires américains voulant se battre pour la France avant que les États-Unis ne s’engagent officiellement dans le conflit, n’a pas encore trouvé de film à sa mesure. La version de 58, où apparaissait le débutant Clint Eastwood, était plombée par d’inutiles intermèdes sentimentaux. Celle de Tony Bill multiplie les clichés sur les aviateurs et utilise sans discernement les images de synthèse pour les prouesses aériennes.

Club RTL 20h30: Les fous du stade [1*]

De Claude Zidi (1972). Avec Les Charlots, Martine Kelly.

Les Charlots moins un (Luis Rego a quitté le groupe juste avant la sortie des Bidasses en folie) rempilent devant la caméra de Zidi qui les avait fait débuter au cinéma et déboulent en plein milieu des Jeux olympiques pour se livrer à des pitreries inspirées des films burlesques muets. Ce côté slapstick se révèle en fin de compte moins navrant que le comique troupier éculé des fameux Bidasses.

Sur le même sujet
Plus d'actualité