Les meilleurs films de ce 14 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • L’affaire Pélican , avec Julia Roberts
  • Le petit baigneur , avec Louis de Funès
  • L’homme au pistolet d’or, avec Roger Moore
  • La Rafle, avec Jean Reno et Mélanie Laurent

555505

La Une 14h30: L’affaire Pélican [3*]

D’Alan J. Pakula (1993). Avec Julia Roberts, Denzel Washington.

Orfèvre en matière de thriller politico-paranoïaque, Pakula adapte un best-seller de John Grisham pour en extraire une sorte de condensé de À cause d’un assassinat et Les hommes du président, deux de ses meilleurs films. Malgré le tempo assez lent, le suspense reste oppressant en permanence. Entre autres parce que le complot contre lequel luttent les héros se situe au sommet de l’Etat, le rendant ainsi d’autant plus difficile à déjouer.

Club RTL 20h00: Le petit baigneur [2*]

De Robert Dhéry (1967). Avec Louis de Funès, Robert Dhéry.

Son talent n’a sans doute jamais été célébré à sa juste valeur et pourtant, comme le disait un critique connu, "Robert Dhéry faisait déjà du Monthy Python quand les Monthy Python faisaient encore pipi au lit". De fait, les gags visuels savoureux et le délicieux humour des Branquignols abondent dans cette comédie taillée sur mesure pour de Funès, qui donne libre cours à sa hargne comique, bien aidé en cela par Dhéry et ses fidèles en grande forme.

France 4 20h45: L’homme au pistolet d’or [2*]

De Guy Hamilton (1974). Avec Roger Moore, Christopher Lee.

Quatrième et dernier Bond tourné par Guy Hamilton, cet épisode lance 007 sur la piste du diabolique Scaramanga qui, non content de posséder une particularité physique étonnante sur sa poitrine, a les traits du terrible comte Dracula: Christopher Lee lui-même! L’affrontement reste cependant bien loin de l’horreur, le scénario redoublant de bons mots et privilégiant l’humour, dans une ambiance des plus seventies aux effets spéciaux aujourd’hui désuets.

TF1 20h50: La Rafle [1*]

De Rose Bosch (2010). Avec Jean Reno, Mélanie Laurent.

Alors qu’une majorité de jeunes Français ignore ce que fut la rafle du Vél d’Hiv en juillet 1942, le film de Rose Bosch vient à point nommé pour évoquer, dans les moindres détails, cette infamie de l’histoire qui envoya à la mort des milliers de Juifs arrêtés par des policiers français, à la demande de l’autorité allemande. La réalisatrice entrecroise les destins de nombreux personnages, mais son propos tombe trop souvent dans un didactisme qui finit par nuire à l’ensemble.

Sur le même sujet
Plus d'actualité