Les meilleurs films de ce 14 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Always, de Steven Spielberg
  • My Week With Marilyn, avec Michelle Williams
  • Fantômes contre fantômes, avec Michael J. Fox
  • La zizanie, avec Louis De Funès

835885

Arte 20h45: Always [3*]

De Steven Spielberg (1989). Avec Richard Dreyfuss, Holly Hunter.

Always n’a pas été un des grands succès de Spielberg. Pourtant, le cinéaste laisse la part belle à une sobre émotion dans ce remake d’un film de Victor Fleming où il retrouve Richard Dreyfuss, son alter ego des débuts. Ce drame romantico-fantastique, hommage au cinéma américain des années 40, permet aussi à la sublime Audrey Hepburn d’incarner une marraine des anges hautement symbolique. Cette apparition à l’écran sera la dernière pour la comédienne.

Be 1 20h55: My Week With Marilyn [3*]

De Simon Curtis (2011). Avec Michelle Williams, Eddie Redmayne.

Formant un parallèle intéressant avec Le prince et la danseuse, un film moyen de Laurence Olivier, My Week With Marilyn présente l’envers du décor de ce tournage difficile, sous l’angle réducteur et pourtant passionnant d’un jeune homme. Qu’importe si la romance de ce dernier avec la star a réellement eu lieu, le récit met en lumière les failles de l’actrice, tout en restituant brillamment l’attrait irrésistible qu’elle pouvait susciter.

Arte 22h45: Fantômes contre fantômes [2*]

De Peter Jackson (1996). Avec Michael J. Fox, Trini Alvarado.

S’il n’avait pas encore installé sa caméra du côté de la Terre du Milieu à cette époque, Jackson était déjà un réalisateur apprécié au rayon fantastique. Après Bad Taste, Braindead et Créatures célestes, le Néo-Zélandais prouve à nouveau sa maîtrise des effets spéciaux, à tel point que ceux-ci prennent souvent le dessus par rapport à un récit de fantômes un peu noyé dans ce déluge infographique dont Zemeckis, producteur, n’était pas peu fier.

Club RTL 20h00: La zizanie [1*]

De Claude Zidi (1978). Avec Louis de Funès, Annie Girardot.

Encouragé par le gros succès de L’aile ou la cuisse, qui marquait le retour de Fufu au cinéma après son infarctus, Claude Zidi espérait remettre le couvert en associant Annie Girardot au comique n°1 français. Le résultat est pourtant décevant: la faute à une mise en scène peu à la hauteur du grand duo à l’affiche. Paradoxalement, le message écologique avant l’heure délivré par le film se regarde aujourd’hui d’un autre œil.

Sur le même sujet
Plus d'actualité