Les meilleurs films de ce 13 février

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • L’étrangère, de Feo Aladag
  • Ma vie en l’air, avec Marion Cotillard
  • Amour et amnésie , avec Adam Sandler
  • Two Days In Paris, de et avec Julie Delpy

783265

Arte 20h50: L’étrangère [3*]

De Feo Aladag (2010). Avec Sibel Kekilli, Settar Tanrıöğen.

Pour fuir un mari violent, Umay quitte la Turquie et revient vivre avec son fils dans sa famille à Berlin. L’accueil n’est pas celui qu’elle attendait… Étrangère dans son pays, étrangère chez elle, Umay concrétise cette violence faite aux femmes dans certaines sociétés patriarcales où règne la loi du silence. Un film fort, dérangeant, maladroit dans certains excès de pathos, mais dont l’humanité profonde nous déchire le cœur.

France 4 20h50: Ma vie en l’air [3*]

De Rémi Bezançon (2003). Avec Vincent Elbaz, Marion Cotillard.

Pour son premier film, Bezançon vole largement à la hauteur des meilleures comédies romantiques américaines. Donnant un sacré coup de jeune à la comédie française, le cinéaste plante un scénario relativement simple (Yann n’a qu’une phobie: l’avion. Pas de bol, la femme de sa vie s’envole pour l’autre bout du monde) qu’il pimente de trouvailles géniales et d’une mise en scène aérée. Une bulle d’air qui donne furieusement envie de tomber amoureux!

AB3 20h05:Amour et amnésie [2*]

De Peter Segal (2004). Avec Adam Sandler, Drew Barrymore.

Voilà une comédie romantique pas banale du tout, jouant très astucieusement du mal incurable de la jolie Lucy, devenue amnésique après un accident. Refusant la facilité du happy end, le scénario regorge de trouvailles inventives. Comme cet amoureux repassant tous les matins à sa bien-aimée, et à l’infini sans doute, la cassette vidéo de sa vie passée. Un film qui a la drôlerie vache d’une comédie façon Farrelly et la mélancolie du temps qui s’enfuit.

France 4 23h55: Two Days In Paris [2*]

De Julie Delpy (2008). Avec Julie Delpy, Adam Goldberg.

Être actrice dans Before Sunset, où elle retrouvait son bel Américain dans la lumière crépusculaire de Paris, a donné envie à Delpy de tourner son propre film dans la Ville lumière. La recette est un peu la même: à savoir les déambulations sous le ciel de Paris d’une belle Française et d’un New-Yorkais caractériel, passant leur temps à se bouffer le bec sur des questions d’amour et de choc des cultures. C’est frais, doux, limpide, drôle… et gentiment non-conformiste.

Sur le même sujet
Plus d'actualité