Les meilleurs films de ce 12 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Un si doux visage, d'Otto Preminger
  • Le couperet, avec José Garcia et Karin Viard
  • Red Riding 1974, avec Andrew Garfield
  • Real Steel, avec Hugh Jackman

516911

Tcm 12h05: Un si doux visage [3*]

D’Otto Preminger (1953). Avec Robert Mitchum, Jean Simmons.

Cinéaste des zones d’ombre, des faux-semblants et des amours impossibles, Preminger entraîne un homme (saisissant Robert Mitchum) dans l’engrenage diabolique d’une passion destructrice. Adoptant le rythme lent d’un flamboyant polar noir percé de brusques ruptures, le cinéaste crée une histoire fascinante, soutenue par la musique crépusculaire de Tiomkin, qui n’est pas sans rappeler son chef-d’œuvre Laura.

La Trois 9h15: Le couperet [3*]

De Costa-Gavras (2005). Avec José Garcia, Karin Viard.

Cinéaste engagé, Costa-Gavras n’a eu de cesse de combattre par l’image une société broyant les plus faibles. Il met ici en scène un type normal qui décide d’éliminer tous ses concurrents pour retrouver un boulot à son niveau. Gavras place dans l’étau d’une mise en scène millimétrée un formidable Garcia qui, aliéné par une société de battants, se laisse dériver dans la psychose.

Arte 2h35: Red Riding 1974 [2*]

De Julian Jarrold (2009). Avec Andrew Garfield, Sean Bean.

Premier opus d’une trilogie policière sous tension, Red Riding 1974 brosse à travers une sombre histoire de disparitions d’enfants un portrait au vitriol de l’Angleterre pré-Thatcher. Pluie, brouillard, pédophilie, corruption généralisée: on est loin du pays des Bisounours! Rassurez-vous toutefois, c’est le nouveau Spider-Man, le bel Andrew Garfield, qui est lancé sur la piste des méchants. De quoi ne pas faire que frémir…

Be1 20h55: Real Steel [2*]

De Shawn Levy (2011). Avec Hugh Jackman, Dakota Goyo.

Ancien boxeur, Charlie est devenu manager de robots d’aciers combattant sur le ring à la place des humains. Sans le sou, il fait équipe avec son fils, perdu de vue depuis des années, pour fabriquer et entraîner un champion métallique. Contre toute attente, ce film d’action futuriste tient plus que ses promesses. Il offre un spectacle émouvant bien éloigné de la furie des Transformers, ainsi qu’une belle réflexion sur l’amour filial et les dangers du progrès.

Sur le même sujet
Plus d'actualité