Les meilleurs films de ce 12 août

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • The Outsiders, de Francis Ford Coppola
  • Bons baisers de Russie, avec Sean Connery
  • Kiss Kiss Bang Bang, avec Val Kilmer
  • La métamorphose des cloportes, avec Lino Ventura

468748

Arte 20h45: The Outsiders [3*]

De Francis Ford Coppola (1983). Avec Matt Dillon, C. Thomas Howell.

Injustement méprisé par la critique américaine et quasiment invisible depuis sa sortie, The Outsiders n’est pas un film de commande tourné par Coppola de la main gauche pour épurer ses dettes après le flop gigantesque de One From The Heart. En racontant la rivalité entre deux bandes de jeunes dans un bled de l’Oklahoma, l’auteur du Parrain nous offre un drame bouleversant, parle de la fin de l’enfance et revisite avec nostalgie les films sur des rebelles sans cause comme La fureur de vivre.

France 4 20h35: Bons baisers de Russie [3*]

De Terence Young (1968). Avec Sean Connery, Pedro Armendariz.

L’agent 007 affronte avec panache le Spectre dont un des agents, l’infâme Rosa Klebb, n’est autre que la Lotte Lenya de L’opéra de quat’sous. Côté innovations, on pointera la séquence de prégénérique imaginée par le producteur Harry Saltzman. Cette idée révolutionnaire connaîtra un bel avenir puisqu’on la retrouve encore, cinquante ans après, dans Quantum Of Solace. Bon divertissement!

France 2 23h30: Kiss Kiss Bang Bang [2*]

De Shane Black (2005). Avec Robert Downey Jr., Val Kilmer.

Un escroc se retrouve engagé comme acteur par un studio hollywoodien. Survoltée et truffée d’humour noir, cette première réalisation du scénariste de L’arme fatale a les défauts de ses qualités: trop ludique pour convaincre les amateurs de film noir pur et dur, trop sombre pour satisfaire pleinement les fans de parodie. Mais, dans cet entre-deux, Kiss Kiss… trouve son ton, à la fois léger et grinçant.

Club RTL 22h10: La métamorphose des cloportes [2*]

De Pierre Granier-Deferre (1965). Avec Lino Ventura, Charles Aznavour.

"Sur le plan de l’arnaque, les coups les plus tordus ne sont rien à côté de la peinture abstraite",déclare Pierre Brasseur. Et pourtant, de l’arnaque, on en trouve à gogo dans ce polar croustillant où un voleur de tableaux fraîchement sorti de prison se venge de ses anciens comparses qui lui ont volé son bas de laine. Boudard (le livre), Simonin (au scénario), Audiard (aux dialogues): un sacré trio mène ce bal des vauriens!

Sur le même sujet
Plus d'actualité