Les meilleurs films de ce 11 mai

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Les indestructibles, de Brad Bird
  • Le grand alibi, avec Miou-Miou
  • Du jour au lendemain, avec Benoît Poelvoorde
  • Hunger Games, avec Jennifer Lawrence

859391

Ab3 20h30: Les indestructibles [3*]

De Brad Bird (2004). Avec Lorie, Amanda Lear (voix).

Hommage aux films d’espionnage et de S-F des années 50 et 60, cette nouvelle perle de Pixar, la première à mettre des personnages humains en vedette, baigne dans une délicieuse ambiance rétro. Si l’aventure trépidante mène le bal, l’humour est très souvent présent et l’histoire offre également quelques réflexions sur la famille et la peur de vieillir. Plus haut, plus vite, plus fort: le génie des créateurs de Pixar semble indestructible.

La Une 20h45: Le grand alibi [2*]

De Pascal Bonitzer (2007). Avec Miou-Miou, Lambert Wilson.

Aucun rapport avec Le grand alibi de Hitchcock, le film de Bonitzer lorgne plutôt vers Agatha Christie, puisqu’il se veut une adaptation de son roman Le vallon. Une version très libre cependant, car le changement d’époque mis à part, Hercule Poirot se voit purement et simplement escamoté de l’intrigue! Un dépoussiérage audacieux qui n’empêche pas de retrouver les constructions tarabiscotées et délicieusement rétro de la romancière.

Rtl-Tvi 20h50: Du jour au lendemain [2*]

De Philippe Le Guay (2005). Avec Benoît Poelvoorde, Anne Consigny.

Le héros du récit figurerait en bonne place sur le site humoristique VDM (comme dans "vie de merde"): c’est que le malheureux cumule les déboires quotidiens. Du moins jusqu’à ce que Dame Fortune n’inverse brusquement la donne. Avant Les femmes du 6e étage, Philippe Le Guay démontre, grâce à un Poelvoorde impérial et un scénario habile, que nos emmerdes du quotidien nous permettent paradoxalement d’apprécier d’autant mieux les moments heureux.

Be1 20h55: Hunger Games [1*]

De Gary Ross (2012). Avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson.

Située dans une Amérique post-apocalyptique où les jeux du cirque ont été réinventés, l’action de Hunger Games propose une réflexion intelligente sur le totalitarisme et les manipulations médiatiques. Intention d’autant plus louable qu’elle s’adresse à un public jeune et permet de rappeler en filigrane que la téléréalité et ses dérives tuent déjà de nos jours. La jeune Jennifer Lawrence y est épatante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité