Les meilleurs films de ce 11 juillet 2013

Les films de ce jour et les bandes annonces:

  • Irène
  • Jeux d'enfants
  • Un conte de Noël
  • Away we go

939939

Un conte de Noël ARTE 20H50 [3*]

D'Arnaud Desplechin (2008). Avec Catherine Deneuve, Jean-Paul Roussillon.
Ça sent le règlement de compte familial ce soir, sous la houlette d'Arnaud Desplechin qui, avec une apparente légèreté, décortique en profondeur la famille et ses travers, ses haines et ses amours. Sans oublier la maladie qui n'est jamais bien loin. Servi par des dialogues brillants agrémentés de pointes d'humour très personnelles, le film bénéficie également d'acteurs inspirés qui donnent vie à des personnages très contrastés.

Away We Go FRANCE 4 22H30 [3*]

De Sam Mendes (2009). Avec John Krasinski, Maya Rudolph.
Encore une comédie pataude sur un couple en attente de son premier enfant? Pas avec Sam Mendes, car le cinéaste a accouché d’une charmante histoire en forme de road movie au cours duquel les deux partenaires vont multiplier les rencontres insolites, voire carrément burlesques. Ce qui n’empêche nullement une réflexion subtile sur l’amour et la famille, grâce à des dialogues percutants, un duo principal et des seconds rôles hauts en couleur.

Jeux d'enfants FRANCE 4 20H45 [2*]

De Yann Samuell (2002). Avec Guillaume Canet, Marion Cotillard.
Cap ou pas cap? Quelques années avant d'entamer leur véritable romance, Guillaume Canet et Marion Cotillard se donnent la réplique pour se livrer à des Jeux d'enfants plein d'émotion, bien qu'inégaux. Une première partie assez puérile, une seconde plus tourmentée lorsque les personnages se retrouvent à l'âge adulte. Et, à l'arrivée, un conte aussi macabre qu'heureux laissant la part belle à la fantaisie et à la poésie.

Irène ARTE 0H15 [2*]

D'Alain Cavalier (2009).
Difficile de rouvrir les pages d'une histoire d'amour quand celle-ci s'est achevée tragiquement. C'est pourtant l'objectif d'Alain Cavalier, qui évoque le souvenir de sa compagne disparue près de quarante ans plus tôt. Omniprésente et pourtant invisible à l'écran pendant un long moment, la jeune femme défunte se voit offrir une déclaration d'amour à titre posthume dans une démarche parfois déconcertante mais toujours émouvante.

Sur le même sujet
Plus d'actualité