Les meilleurs films de ce 11 avril

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • La tour infernale, avec Steve McQueen et Paul Newman
  • Boy A, de John Crowley
  • Garou-Garou le passe-muraille, avec Bourvil
  • Le jour le plus long, avec Henry Fonda

335383

La Deux 20h00: La tour infernale [3*]

De John Guillermin et Irwin Allen (1974). Avec Steve McQueen, Paul Newman.

Référence incontournable en matière de film catastrophe, La tour infernale est emblématique d’un genre qui allait traverser avec succès les années 70. McQueen et Newman partagent l’affiche avec une kyrielle de grands noms de Hollywood, pour une mise en garde spectaculaire contre le gigantisme. Tragique ironie du sort: le récit est inspiré de la construction des tours du World Trade Center et prend, avec le recul, une dimension étonnante.

Arte 20h35: Boy A [3*]

De John Crowley (2007). Avec Peter Mullan, Andrew Garfield.

Ayant participé à un meurtre alors qu’il n’était qu’un gosse, le personnage principal entame une quête initiatique vers la rédemption à sa sortie de prison. Si son passé – symbolisé par une série de flash-back – revient le hanter, c’est surtout le principe de la seconde chance qui est ici mis en avant, avec tous les questionnements qui en découlent. Une réflexion intelligemment mise en scène et superbement interprétée.

France 3 15h10: Crésus [2*]

De Jean Giono (1960). Avec Fernandel, Rellys.

L’argent ne fait décidément pas le bonheur… C’est ce qu’un brave berger va découvrir à ses dépens dans cette fable sociale de Jean Giono. Un film atypique, très dépouillé au point d’en paraître plat, mais qui propose une réflexion subtile sur la cupidité et la faiblesse humaines. Fernandel côtoie une belle brochette de seconds rôles, parmi lesquels Pierre Repp dont le talent de bredouilleur professionnel faisait merveille.

Club Rtl 20h30: Le jour le plus long [2*]

De Darryl F. Zannuck et Ken Annakin (1962). Avec Henry Fonda, Mel Ferrer.

Le jour le plus long est-il davantage un film sur le Débarquement ou un défilé kilométrique de vedettes (dont Arletty et Bourvil pour les Français)? Un peu des deux sans doute, même si le scénario prend quelques libertés avec la réalité historique. La chronologie des faits, reconstituée avec minutie, rend l’ensemble alléchant, mais on est encore bien loin d’Il faut sauver le soldat Ryan pour le réalisme des scènes militaires.

Sur le même sujet
Plus d'actualité