Les meilleurs films de ce 10 octobre

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Dancer In The Dark, avec Björk et Catherine Deneuve
  • Bob le flambeur, de Jean-Pierre Melville
  • Enfermés dehors, d'Albert Dupontel
  • Six jours, sept nuits, avec Harrison Ford

513576

Plug rtl 21h20: Dancer In The Dark [3*]

De Lars von Trier (2000). Avec Björk, Catherine Deneuve.

Ouvrière tchèque dans le fin fond des Etats-Unis, Selma sue sang et eau pour payer à son fils une opération qui le sauverait d’une cécité héréditaire. Le génial von Trier marque une nouvelle figure féminine au sceau de la souffrance. Souffrance qu’il transcende en une comédie musicale bouleversante, cruelle et d’une rare humanité. Faux misogyne, il offre un rôle sublime à la chanteuse Björk qui, en échange, lui offre sa voix divine. On a rarement vu association plus parfaite.

Tv5 0h55: Bob le flambeur [3*]

De Jean-Pierre Melville (1955). Avec Roger Duchesne, Isabelle Corey.

Premiers pas dans le polar pour Melville, et déjà il rompt avec la tradition française. Bob, son héros solitaire, a une dégaine de gangster de films américains. Et rôde dans un Paris populaire à travers une mise en scène épurée, proche du documentaire. Avec ses personnages denses au destin funèbre, le réalisateur impose la marque d’un grand: celle de celui qui deviendra le maître à penser, entre autres, de Tarantino et Mann.

Be1 20h55: Le Stratège [3*]

De Bennett Miller (2011). Avec Brad Pitt, Jonah Hill.

Ne vous fiez pas à son histoire de base-ball et d’équations mathématiques pour jouer de la zappette, car Le Stratège est un grand et beau film sur le rêve d’un homme: faire monter sa petite équipe de bras cassés au sommet. C’est même plus que ça, une formidable variation sur la seconde chance qui, sans la moindre naïveté, redore l’étoffe ternie du rêve américain. En ancien joueur blessé, largué par sa femme et incompris de tous, Brad Pitt compose sans doute le plus beau rôle de toute sa carrière.

Ab3 20h05: Six jours, sept nuits [2*]

D’Ivan Reitman (1998). Avec Harrison Ford, Anne Heche.

Ford et Heche jouent à l’ours et à la poupée, alternant bagarres et roucoulades dans la jungle hostile. La recette est éprouvée, mais leur alchimie fonctionne comme du papier à musique. Et puis, Ford est si drôle dans l’autoparodie qu’on se laisse prendre au jeu de cette délicieuse comédie avec une authentique gourmandise.

Sur le même sujet
Plus d'actualité