Les meilleurs films de ce 10 mars

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Podium, de Yann Moix avec Benoît Poelvoorde
  • Les nerfs à vif, avec Robert Mitchum et Gregory Peck
  • Terminator, de James Cameron avec Arnold Schwarzenegger

325401

RTL-TVI 20h55: Podium [3*]

De Yann Moix (2004). Avec Benoît Poelvoorde, Jean-Paul Rouve.

Nom: Bernard Frédéric. Profession: clone de Claude François. Sauf que Véro veille et pousse notre "artiste" à abandonner ses cols pelles à tarte et ses paillettes pour le costume strict d’un employé modèle et les charentaises d’un père de famille responsable. Mais comment résister à l’envie d’un fulgurant come-back lors de la nuit des sosies organisée par une chaîne de télé? À ma droite, le chanteur adulé de Belles, belles, belles, à ma gauche, Poelvoorde. Y a photo? Pas vraiment! Mais c’est ce qui donne du sel à l’entreprise et permet au film de gagner sur tous les tableaux: les fans de Cloclo y trouveront leur compte d’hommage nostalgique, les autres auront droit à une portion généreuse d’humour poelvoordien.

TCM 20h40: Les nerfs à vif [3*]

De Jack Lee Thompson (1962). Avec Robert Mitchum, Gregory Peck.

Max Cody, un psychopathe, sort d’un long séjour en prison avec une seule idée en tête: se venger de l’avocat qui l’a jadis volontairement mal défendu. Il va le toucher en s’en prenant à sa femme et à sa fille, du genre Lolita. Bien avant le remake de Scorsese en 91 qui joue la carte de la surenchère, Thompson nous offre un film noir sulfureux où Mitchum retrouve l’air halluciné qu’il avait dans La nuit du chasseur. Quand son visage émerge en gros plan de l’eau fangeuse, c’est le diable en personne qui sort de sa boîte!

AB3 20h30: Terminator [3*]

De James Cameron (1984). Avec Arnold Schwarzenegger, Michael Biehn.

Cameron n’a pas attendu d’être Mister Avatarpour entrer dans la légende. C’était déjà chose faite avec Terminator, un des meilleurs films d’action futuristes des années 80 où Schwarzie se transforme en machine à tuer venue tout droit de l’an 2029 pour empêcher la naissance du futur leader de la race humaine. Percutant à souhait, ce premier épisode annonce le génial Terminator 2 réalisé sept ans plus tard et où notre méchant devient… le sauveur de l’humanité en péril.

Sur le même sujet
Plus d'actualité