Les meilleurs films de ce 10 juillet

Découvrez des extraits vidéos des 4 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Le chagrin et la pitié, de Marcel Ophuls
  • Les producteurs, avec Nathan Lane
  • Les indestructibles, des studios Pixar
  • Les Liens du sang, avec Guillaume Canet

431073

Arte 20h50: Le chagrin et la pitié [4*]

Documentaire de Marcel Ophuls (1971).

Les témoignages révélateurs abondent dans ce doc qui fit l’effet d’une bombe parce qu’il déboulonnait le mythe d’une France unanimement résistante en 40-45 et dévoilait la politique active d’épuration. Pierre Mendès-France y rappelle notamment que les militants pour une France libre étaient considérés comme de dangereux voyous par la population. Le reste est à l’avenant: instructif, souvent accablant mais jamais vengeur.

Plug RTL 20h00: Les producteurs [3*]

De Susan Stroman (2006). Avec Nathan Lane, Matthew Broderick.

Le comptable d’un producteur lui suggère de monter à bas prix un flop et d’empocher l’argent des commanditaires. Leur choix se porte sur un musical néonazi: Printemps pour Hitler! De quoi nous régaler avec des numéros transformant une idéologie nauséabonde en sommet du kitsch. En zakouski: l’impayable Ferrell dansant "l’air favori" du führer, le Guten Tag Hop Clop, affublé d’un casque militaire et d’une culotte bavaroise.

TF1 20h50: Les indestructibles [3*]

Film d’animation de Brad Bird (2004).

Pixar, qui nous a toujours donné des bijoux en matière d’animation numérique, reste au top niveau avec ces péripéties de la famille Barr, des ex-superhéros obligés, par volonté gouvernementale, de mener une vie rangée. Jusqu’à ce qu’un super-méchant les fasse sortir de leur retraite. Calibré pour un public ado-adulte, ce film très animé regorge de clins d’œil à Bond, Spider-Man et autre héros.

La Deux 20h25: Les Liens du sang [2*]

De Jacques Maillot (2008). Avec Guillaume Canet, François Cluzet.

La roulette de la vie fait parfois curieusement les choses, comme être policier et avoir un frère truand. Les Papet ont vécu cette fratrie contre nature et en ont tiré un livre. En adaptant librement leur autobiographie, Maillot la tire vers la tragédie et multiplie les points de contact – ou de friction – entre les deux camps. Du coup, le moindre dîner de famille se révèle explosif.

Sur le même sujet
Plus d'actualité