Les meilleurs films de ce 10 janvier

Découvrez des extraits vidéos des 3 films choisis par la rédaction qui sont diffusés aujourd'hui en télé.

  • Blood Diamond, avec Leonardo DiCaprio
  • Le nombre 23, avec Jim Carrey
  • Coursier, avec Michaël Youn
  • Mort ou vif, avec Gene Hackman

727957

France 3 20h45: Blood Diamond [2*]

D’Edward Zwick (2006). Avec Leonardo DiCaprio, Jennifer Connelly.

Ce ne sont pas les bonnes intentions mais c’est bien le talent qui manque à Zwick pour dépasser les conventions du "drame dénonciateur" hollywoodien. Filmé sans bavure et sans surprise, cette odyssée d’un trafiquant de diamants plongé dans la guerre civile en Sierra Leone se veut à la fois mouvementée, romantique et mobilisatrice. Si le message est délivré sans finesse, DiCaprio se montre égal à lui-même, c’est-à-dire excellent.

La Trois 22h35: Le nombre 23 [2*]

De Joel Schumacher (2007). Avec Jim Carrey, Virginia Madsen.

Walter soupçonne l’auteur inconnu de Number 23 de s’être inspiré de sa vie pour son roman. De là à voir le chiffre 23 partout, il n’y a qu’un pas à faire, au risque de sombrer dans la folie. Brouillant les pistes entre présent et passé, fantasme et réalité, ce thriller psychologique fait penser aux scénarios de Charlie Kaufman (Being John Malkovich…) et offre à Carrey un rôle dramatique qu’il endosse avec conviction. La fin, ultra-morale, dissipe hélas tout mystère.

RTL-TVI 20h20: Coursier [1*]

De Hervé Renoh (2010). Avec Michaël Youn, Jimmy Jean-Louis.

Pauvre Youn! Après nous avoir épuisé les neurones dans des comédies qui sentaient bon le fumier – pardon, la beuze -, le voilà reconverti en coursier pris en chasse par des truands parce qu’il transporte par malchance un colis "intéressant". Allez, c’est parti sur les chapeaux de roues, avec déluge de cascades à la clé mais panne sèche côté scénario. 

France 3 23h45: Mort ou vif [1*]

De Sam Raimi (1995). Avec Gene Hackman, Sharon Stone.

Raimiconnaît ses classiques, un peu trop même. Comment ne pas songer à Il était une fois dans l’Ouest quand on voit une bellegunfighter surgie de nulle part se venger d’un redoutable tueur devenu maire, vengeance dont on apprendra la raison dans un flash-back précédant le duel final? Tout dans Mort ou vif sent le réchauffé, sauf les touches parodiques qui tombent dans les scènes les plus sérieuses comme un cheveu dans la soupe.

Sur le même sujet
Plus d'actualité