Les mauvaises têtes

Ce n’est pas fréquent, mais la comédie à la française réserve parfois de bien belles surprises. Sélectionné au dernier festival de Luchon, Les mauvaises têtes - histoire d’une cohabitation forcée entre un retraité acariâtre et une étudiante en médecine fauchée - en est un réjouissant exemple.

939941

Rythmé, subtil et joliment écrit, ce "feel good movie" tendre et joyeusement impertinent fait mouche. En particulier dans la description de ses personnages, portés par un casting aux petits oignons: Daniel Prévost, parfait en vieux ronchon; Mylène Demongeot, délicieuse fleur pas du tout fanée. Et surtout Camélia Jordana, révélée par le télé-crochet Nouvelle Star en 2009, décidément surprenante. Elle impose sans effort aucun un charme aussi naturel qu’irrésistible. Après un premier film au cinéma (La stratégie de la poussette), on tient là la confirmation que cette toute jeune fille a bien des talents.

Sur le même sujet
Plus d'actualité