Les Magrittes du cinéma: c’est du belge.

Pour célébrer la 5e Cérémonie des Magritte du Cinéma, Be Tv et les organisateurs ont mis les petits plats dans les grands écrans.

1276553

Ceci n'est pas un Magritte, mais une vingtaine! C'est le nombre de récompenses qui seront attribuées ce samedi 7 au cinéma belge (essentiellement) francophone. Une cérémonie qui, au fil des ans, acquiert une légitimité accrue, alors que le pari des débuts semblait loin d'être gagné. C'est que notre petit pays ne manque pas de paradoxes, y compris au niveau du 7e Art: le cinéma flamand draine les foules et a ses Ensors en septembre, tandis que le public francophone peine à s'identifier aux (co)productions locales.

Cette tendance au sud du pays, l'Académie André Delvaux -organisatrice des Magritte – a la ferme intention de l'inverser. Depuis trois ans, les spectateurs peuvent voter pour le Magritte du meilleur premier film, grâce à la VOD ou à des projections organisées dans des centres culturels. Une étape supplémentaire est franchie cette année: en partenariat avec Cinevox, l'UGC De Brouckère ouvrira les portes de son prestigieux Grand Eldorado samedi soir pour y suivre la projection de la cérémonie, avant de découvrir la première du film Tous les chats sont gris.

 

Mais le petit écran n'oubliera pas de fêter le grand: Be Tv déroule le tapis noir-jaune-rouge pour une journée 100% belgo-belge en diffusant pas moins de sept films coproduits par notre pays, dont trois –Marina, Je fais le mort et Les rayures du zèbre– se retrouvent parmi les nominés. Et un huitième en prime -L'étrange couleur des larmes de ton corps– en fin de soirée, histoire de démontrer à quel point notre cinéma a plus que jamais la frite. Rien de tel pour savourer pleinement la cérémonie retransmise en direct et en clair (donc y compris pour les non-abonnés) par une chaîne qui a toujours démontré à quel point la télé et le cinéma pouvaient être complémentaires plutôt que concurrents.

Et pour ceux qui craignent les remises de récompenses aussi pompeuses que soporifiques, pas de panique: avec François Damiens et Charlie Dupont respectivement Président et Maître de Cérémonie, ainsi que Pierre Richard qui viendra recevoir un Magritte d'Honneur, nul doute que la bonne humeur planera sur le Square, le centre de congrès qui accueille l’événement, à deux pas du Mont des Arts. Ceci n’est pas un Magritte, mais bien un trophée qui y gagne chaque année en prestige.

Plus d'actualité