Les films du 18 mars 2011

Pour préparer au mieux votre plateau télé, découvrez des extraits vidéos de notre sélection de films diffusés ce vendredi en télé.

21426

14h45 ARTE: Meurtre à Hollywood (2 étoiles)

De Blake Edwards (1988). Avec Bruce Willis, James Garner.

Hollywood au temps du muet. Face à face, Tom Mix, acteur phare des débuts du western, et le "vrai" Wyatt Earp. Loin de l’évocation nostalgique d’un certain âge d’or, le réalisateur de La Party s’amuse au contraire comme un fou à brouiller les pistes et nous entraîne dans une comédie policière des plus réjouissantes.

<embed allowfullscreen= »true » allowscriptaccess= »always » flashvars= »playerVars=showStats=yes|autoPlay=no|videoTitle=SUNSET: Movie Trailer » height= »272″ name= »Metacafe_4189579″ pluginspage= »http://www.macromedia.com/go/getflashplayer » src= »http://www.metacafe.com/fplayer/4189579/sunset_movie_trailer.swf » type= »application/x-shockwave-flash » width= »440″ wmode= »transparent »></embed>
 

20h00 CLUB RTL: Un amour de Coccinelle (2 étoiles)

De Robert Stevenson (1969). Avec Dean Jones, Michele Lee.
Un jeune coureur automobile rachète une petite Coccinelle blanche toute rouillée qu’il entend mener à la victoire. Mais bien vite, la petite automobile commence à n’en faire qu’à sa tête! Ces (més)aventures souriantes de Jim et de sa voiture Herbie, bien dans le ton des productions Disney, restent encore très agréables à regarder, même 40 ans après. Le film a donné des suites plus discutables, mais surtout fait bondir les ventes de Coccinelle aux Etats-Unis!

20h10 AB4: Adieu ma jolie (2 étoiles)

De Dick Richards (1975). Avec Robert Mitchum, Charlotte Rampling.

Los Angeles, 1941. Marlowe aide un géant sentimental à rechercher son ancienne amie, "jolie comme une culotte de dentelle". Mitchum est impérial dans la défroque du détective privé presque au bout du rouleau, dans cette adaptation esthétisante, mais toujours passionnante, du roman de Chandler. La quête des deux hommes, comme dans tout bon film noir, est semée de cadavres, la musique de Shire est nostalgique et sombre, et Charlotte Rampling, fatalement belle.

20h45 BE 1: Precious (1 étoile)

De Lee Daniels (2009). Avec Gabourey Sidibe, Mo’Nique.

Obèse, analphabète, enceinte des œuvres de son père et battue par sa mère, la mal nommée "Precious" cumule les malheurs! N’en jetez plus, la coupe est pleine, serait-on tenté de dire. En vain, car Lee Daniels croit bon de surligner ce terrible constat social en versant dans le pathos et le mauvais mélo. Une erreur d’autant plus regrettable que les actrices, la débutante Gabourey Sidibe en tête, sont impeccables.

Sur le même sujet
Plus d'actualité