The Leftovers – Saison 1

Tout commence par un mystère. La disparition soudaine - l’évaporation devrait-on dire - de 2 % de la population mondiale, sans cri, sans heurt.

1255581

Trois ans plus tard, nul retour observé, nulle explication non plus. A Mapleton, sorte de ville-témoin dans l’exploration post-traumatique, l’on découvre les petites fêlures et gros dysfonctionnements engendrés par "les événements". A l’énigme originelle, vite délaissée, en succèdent d’autres, dans lesquelles se noient des personnages pour le moins déboussolés. Déboussolé, le téléspectateur l’est également devant tant d’obscure étrangeté. C’est pourtant ce qui fait le charme de cette série – sans doute pas la plus facile d’accès, mais si atmosphérique qu’elle en devient fascinante. Parce qu’elle affiche aussi un excellent casting et une belle réflexion psychologique, on rejoint volontiers la tribu des Leftovers. – A.-C.P.

Plus d'actualité