Le scandale des UV (France 5 20h35)

Les peaux diaphanes n’ont pas vraiment la cote sous nos cieux. Pour cette gourmande note estivale qu’il donne aux teints gris citadins, pour la sensation de bien-être qu’il procurerait aux esprits les plus chagrins, le bronzage artificiel représente un marché en plein boom.

138432

Chaque année, 8 millions de Français – dont 45 % d’hommes – entretiennent leur capital séduction par les UV. Un bronzage sans conséquences? Pas vraiment. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) prédit une croissance exponentielle des maladies de la peau, déjà en augmentation dans les pays européens.

En cause: la méconnaissance des dangers des UVA, qui provoquent pourtant autant de dommages que les UVB, et le manque d’information des centres de bronzage, pas toujours très à cheval sur les règles sanitaires de base. Avant de fuir l’hiver sous les UV artificiels, mettez-vous au parfum: un bronzé averti en vaut deux…

Sur le même sujet
Plus d'actualité