Le mariage de mademoiselle Beulemans

Une comédie culte, onze figures emblématiques de la RTBF, une bonne action: mais c'est Noël!

1252017

Monter sur scène pour jouer le mythiqueMariage de Mademoiselle Beulemans? Il fallait avoir la frite pour relever le défi, ils ne se sont pas dégonflés. Dans le cadre de Viva For Life, l'opération de soutien aux enfants vivant sous le seuil de pauvreté, une poignée d'animateurs de la RTBF a répété durant un mois seulement, avant d'affronter à guichets fermés le public du Théâtre Royal des Galeries, le 12 mai dernier. Une piqûre de rappel s'impose pour les plus jeunes d'entre nous. Dans les années 1900, un brasseur bruxellois décide de marier sa fille Suzanne à Séraphin Meulemeester, un jeune homme de la haute société plus attiré par la dot que par les charmes de la donzelle. Lorsqu'elle apprend que son promis a un enfant caché avec une ouvrière, Mademoiselle Beulemans multiplie les manigances pour rompre ses fiançailles et, dans la foulée, favoriser l'accession de son père à la présidence d'honneur du Comité des Brasseurs, un poste brigué également par Monsieur Meulemeester père.

Dans le rôle des audacieux de service, on ne s'étonnera pas de découvrir Caroline Veyt (Suzanne), Guy Lemaire et Marie-Hélène Vanderborght (les truculents Beulemans), Adrien Devyver et Hubert Mestrez (les Meulemeester), Sara de Paduwa (la bonne), Jean-Louis Lahaye et David Jeanmotte (l'inénarrable Comité des Brasseurs), Cédric Wautier (un client), Stéphane Jobert et Philippe Soreil (les "fransquillons" Delpierre). Ceux que le folklore et la zwanze laissent sceptiques ravaleront peut-être leur sourire dédaigneux en apprenant que ce bel imbroglio, malgré son ancrage local, connut un immense succès international et persuada Marcel Pagnol de créer sa fameuse Trilogie marseillaise. Alleï? Peuchère!

Sur le même sujet
Plus d'actualité