Le jardin extraordinaire (La Une 20h10)

Tanguy Dumortier prolonge son congé du JT pour se lancer dans de nouvelles aventures africaines.

134755

Alors qu’on l’imaginait parti pour une longue carrière de présentateur au JT, il a surpris tout le monde l’an dernier en annonçant son congé sans solde d’un an et son départ pour l’Afrique. "C’est un gros risque à prendre", déclarait-il à l’époque. Douze mois plus tard, le temps d’un bref retour au pays, le revoilà reparti pour un an sur le continent noir pour de nouvelles aventures aussi passionnantes pour lui qu’utiles pour nous. Après Expédition barge, Le jardin extraordinaire de Claudine Brasseur diffuse son deuxième film, La dernière forêt, Zamba ya suka.

"Ce documentaire-ci est le développement d’une commande de la Région wallonne sur le travail d’agronomes formés à Gembloux, explique le journaliste-réalisateur. Il est consacré à la forêt du bassin du fleuve Congo, un territoire symbolique. Il est cinquante fois plus grand que la Belgique et concentre la moitié de la biodiversité mondiale! Comme en Amazonie, c’est un poumon vert qui est victime de la déforestation. Mais, étonnamment, davantage à cause des petits agriculteurs du coin que de grosses entreprises étrangères."

Le journaliste entré à la RTBF en 2004 et féru d’ornithologie ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. "Avec Philippe Lamair (journaliste du JT, futur pensionné – NDLR), on a préparé Le réveil des Virunga (récemment présenté au Festival Nature Namur), consacré à un parc magnifique qui fait trois fois la taille du Luxembourg et qui est l’un des plus beaux sites naturels du monde, toute la faune d’Afrique s’y retrouve. Hippopotames et gorilles côtoient des hommes marqués par les guerres congolaises et ougandaises ou le génocide rwandais. Ensuite, je compte sillonner le Congo, l’Ouganda et le Burkina Faso."

L’ex du 6 et du 12 minutes évoque également un projet en Belgique, toujours axé sur la nature. "Je ne laisse pas tomber le métier. Mais depuis pas mal de temps, j’avais envie de me lancer dans la réalisation de documentaires." On rappellera que Tanguy a aussi à son actif plusieurs ouvrages. L’an dernier, avec le photographe Franco Limosani, il avait signé Sur les traces de Goupil, un beau bouquin dédié aux renards. "Je n’en avais jamais vu de ma vie. Ce livre a été une sorte de révélation sur un animal trop méconnu qu’on ne fait que croiser le long des routes."

David Hainaut

30 octobre: Le jardin extraordinaire (La Une 20h10)

Sur le même sujet
Plus d'actualité