LE DESSOUS DES CARTES

La baisse des prix du pétrole n'a pas fait du bien au Venezuela, l'or noir représentant 90 % des exportations du pays.

1282187

Il y a deux ans, Hugo Chavez, le président emblématique du pays, succombait à un cancer après avoir été réélu pour un quatrième mandat. Depuis, et alors que Nicolas Maduro a repris le flambeau, le Venezuela a perdu un peu de sa stabilité. En 2014, de nombreuses manifestations ont testé le pouvoir en place, qui a répliqué parfois durement. En janvier dernier, l'opposition a rebattu le pavé, dénonçant l'inflation et la dépendance au pétrole. De manière symbolique, le pays, autrefois grand producteur de café, dépend désormais des importations pour s'approvisionner. Le dessous des cartes, piloté par l'excellent Jean-Christophe Victor, analyse les implications de la disparition de Chavez et la capacité du modèle qu'il a installé à tenir sur le long terme. –

Sur le même sujet
Plus d'actualité