La pharmacie des malades oublies

Pas franchement philanthrope, l’industrie pharmaceutique a cessé de s’intéresser au sort des populations du Sud: pas assez rentables. Mais depuis une dizaine d’années, de nouveaux acteurs investissent le domaine de la santé publique.

927445

Une sorte de Little Pharma – par opposition à Big Pharma –, qui s’attache à produire des médicaments simples d’utilisation, efficaces et accessibles financièrement pour ces oubliés, menacés par la maladie du sommeil ou la méningite. Résolument optimiste, cet excellent documentaire en décrypte les initiatives, lancées grâce à des «Partenariats pour développer un produit» dont les recherches sont menées à but non lucratif.

Regroupant universitaires, instituts de santé publique, entreprises privées…, ces PDP proposent une organisation et un mode de financement aussi différents que performants, qui questionnent ceux de la recherche traditionnelle. Passionnant… et réconfortant.

Sur le même sujet
Plus d'actualité