La grande librairie: James Ellroy

Annoncé comme l'événement du printemps, Perfidia de James Ellroy est tout sauf printanier - loin de là.

1361335

Cette brique de 800 pages est la chose la plus féroce que le pitbull de la littérature américaine ait publiée depuis des lustres. Premier volet d'un nouveau cycle consacré à son pays, Perfidia reprend l'histoire des Etats-Unis à un moment crucial de son aventure politique – l'attaque de Pearl Harbor qui décide de son entrée dans la Deuxième Guerre mondiale. Une plongée dantesque dans les affres d'un conflit à la périphérie duquel se croisent flics pourris, meurtres crapuleux et description d'une société contaminée par le mal. Charmant comme une bête enragée, James Ellroy est capable aussi de donner de très bonnes interviews. C'est ce qu'on nous souhaite pour cette édition de La grande librairie qui devrait nous éclairer sur ce projet à long terme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité