La Croisière

De joyeux drilles embarquent sur un somptueux paquebot pour une destination dépaysante et hilarante.

797879

Plus de trente ans après avoir diffusé pour la première fois la célébrissime Croisière s’amuse, TF1 et la RTBF espèrent surfer sur le même succès en lançant La Croisière, une série contant les aventures de l’équipage d’un paquebot accueillant 5.000 passagers, tirée du long-métrage éponyme de Pascale Pouzadoux.

Sorti en 2011, ce film qui mettait en scène Line Renaud, Charlotte de Turckheim et Marilou Berry avait rencontré davantage de succès public que critique. C’est donc un fameux pari de la part de la production d’avoir déjà mis en boîte six épisodes. "On n’a pas agi dans la simplicité en lançant La Croisière, a précisé Nathalie Laurent, directrice artistique de la fiction sur TF1. Cette série est née d’un vrai travail de fond, d’une envie de réaliser une comédie où l’on rigole vraiment, car nous avons cette culture-là en France."

De fait, le personnel de cette Croisière se veut attachant et cocasse. On y découvre Christophe Malavoy en commandant de bord un peu frileux, Edouard Montoute en agent de sécurité zélé et Lola Dewaere, la fille de Patrick, en jolie nounou à tout faire.

« Je suis un peu celle qui organise tout, qui veut que tout se passe bien pour tout le monde", précise-t-elle. Et Montoute d’ajouter : "C’est une croisière où personne ne s’amuse vraiment, sauf le public. Moi, c’est mon premier rôle de séducteur, donc je remercie franchement TF1 (rire)."

Tournée en Méditerranée durant cinq semaines l’été dernier, cette fiction a pour décor le même bateau que celui du film de Pascale Pouzadoux sauf que, moyens télévisés restreints obligent, les acteurs ont été contraints de partager le voyage avec de véritables passagers!

Originale, joyeuse, sympathique et dénotant dans le paysage actuel, cette Croisière au parfum de vacances et au casting éclectique (Marianne James, Nicole Calfan, Mathilda May…) a quelques bons atouts pour embarquer un grand nombre de candidats en quête d’évasion et de dépaysement. Et s’ancrer durablement dans le paysage audiovisuel francophone ?

Sur le même sujet
Plus d'actualité