La cité disparue de Pompéi

L'histoire est bien connue. Un jour d'août 79, le Vésuve se fâcha tout rouge et toutes cendres. Les villes avoisinantes allaient devenir la proie d'une lave ardente. Pompéi la cosmopolite, avec ses 20.000 habitants venus de tous les contreforts de la Méditerranée, perdit 10 % de sa population dans l'éruption volcanique.

898927

Il fallut attendre près de 1.800 ans pour que de premières fouilles aient lieu sur le site, sous la houlette du brillant archéologue napolitain Giuseppe Fiorelli. Si ses moulages des corps ensevelis par la cendre sont devenus légendaires, ce sont des recherches plus récentes, relatées ce soir dans La cité disparue de Pompéi, qui nous permettent de comprendre comment sont décédées les victimes.

Brûlées à plus de 500°, bon nombre d’entre elles seraient mortes sur le coup et non pas après une brève mais infiniment pénible asphyxie comme on le soupçonnait.

Sur le même sujet
Plus d'actualité