Koh-Lanta: La rentrée des aventuriers

De nouvelles règles et deux candidats belges: rien que pour ça, Koh-Lanta nous excite. Mais ce n'est pas tout…

59917

Depuis qu'il a reçu le feu vert pour en parler dans la presse, Denis Brogniart, l'animateur, ne cesse de le répéter: cette onzième édition de Koh-Lanta sera à la fois innovante, intense et redoutable pour les candidats. Envoyés au bout du monde sur les plages des îles Raja Ampat, en Indonésie, ils vont très vite comprendre que les eaux cristallines et le sable blanc, ça ne veut pas dire "vacances". Pour commencer, ils ne seront plus dix-huit, mais vingt. Dix femmes et dix hommes. Jamais les aventuriers n'ont été aussi nombreux dans le jeu, et on imagine aisément ce que ça donnera au niveau des pactes, des trahisons, des disputes et, surtout, des épreuves donnant droit au fameux totem d'immunité…

À part ça? Au revoir les rations de riz! Ce sont la nature et l'océan qui régalent, point à la ligne. Bye-bye, aussi, la règle du dernier candidat éliminé qui refait surface en cas d'abandon. Par contre, on dit bonjour au "vote noir" qui, lors du conseil, permettra à l'aventurier éliminé de revoter pour régler ses comptes et, ainsi, influencer le conseil suivant. Saluons également l'arrivée du collier d'immunité, dont un exemplaire sera dissimulé dans chaque campement. Celui qui le trouve pourra sauver sa peau au feu de camp.

Enfin, il faut signaler que de nouvelles épreuves vont faire leur apparition et qu'environ deux tiers des jeux se dérouleront en milieu aquatique. Pourquoi? "Parce que cet endroit, qui est le plus beau site que j'aie vu de ma vie, ressemble à une piscine géante, se réjouit Denis Brogniart. Nos épreuves se fondent dans le décor, c'est ça qui fait notre différence par rapport au Survivor américain et à ses jeux en plastique multicolore. Koh-Lanta ne ressemble pas à une aventure, c'est une aventure pure et dure." Et paf!

9 septembre: TF1 20h45: Koh-Lanta

Sur le même sujet
Plus d'actualité