Jeux olympiques 2012, cérémonie d’ouverture

Après l’Euro et le Tour, les Jeux olympiques de Londres vont faire briller leurs anneaux. Jusqu’au 12 août. 

441755

Si, officieusement, la trentième olympiade a déjà débuté ce mercredi avec les premières joutes du tournoi féminin de football à Glasgow, c’est seulement la cérémonie d’ouverture de vendredi et l’arrivée de la flamme qui lanceront officiellement les Jeux de Londres.

Après l’éclatante et mémorable cérémonie pékinoise de 2008, les organisateurs londoniens se sont forcément donné les moyens de leurs ambitions puisque plus de 100 millions d’euros de budget ont été mis sur la table rien que pour l’ouverture et la clôture de l’événement. Qui dit budget cinématographique dit appel à un réalisateur de renom. Signataire entre autres de Trainspotting et de Slumdog Millionaire, Danny Boyle en personne a été nommé directeur artistique. "Cela n’arrive qu’une fois dans une vie,a fièrement précisé le réalisateur de 55 ans. Pour préparer ça, je me suis en fait inspiré du roman de Frankenstein. C’est une prise de risque mais aussi un défi, car tout cela pourrait vite sembler artificiel alors qu’au contraire, il faut que les gens – un public potentiel de 4 milliards de personnes! – NDLR – sentent que ce spectacle vient droit du cœur."

Sur le thème The Isles of Wonder (Les îles de l’émerveillement, en référence également à la pièce de Shakespeare), ce show de trois heures nécessitera la participation de 10.000 bénévoles et transformera la pelouse du stage olympique en un paysage bucolique rappelant la campagne anglaise. L’énigmatique maquette présentée il y a quelques semaines en atteste: prairies, champs, rivières, vaches, chèvres, moutons (70!) et une basse-cour complète seront reconstitués. Et, typiquement anglais, des nuages pourraient arroser l’ensemble!

135 répétitions ont déjà eu lieu à l’heure d’écrire ces lignes. Mais, côté surprise, la presse anglaise croit savoir que David Beckham sera le premier non-champion olympique à allumer la flamme, que Daniel Craig sauterait en parachute au-dessus du London Bowl et que les Take That et les Who seront présents. Acquise de longue date, la participation de Paul McCartney. L’ex-Beatle interprétera une nouvelle version de Hey Jude. En marge de cela, un gigaconcert sera organisé à Hyde Park, avec les Snow Patrol, Duran Duran et Stereophonics.

Après les 2.000 athlètes de 1908 et les 4.000 de 1948, Londres en accueillera plus de 10.000 (issus de 205 nations), un nombre plus ou moins similaire aux quatre dernières olympiques. Comme le veut la tradition, la Grèce (pays créateur des Jeux) défilera en premier, la Grande-Bretagne (pays hôte) en dernier. Côté belge, après Jean-Michel Saive à Athènes, c’est Tia Hellebaut qui sera, à 34 ans, notre porte-drapeau, pour ses troisièmes et derniers Jeux. Côté chances belges de médailles, on suivra attentivement l’athlétisme (le 4 x 400) et le cyclisme (avec Tom Boonen et Philippe Gilbert), mais aussi le cyclisme sur piste, le judo et la voile. Faire mieux que les deux petites médailles rapportées de Pékin ne serait ni un luxe ni un vol pour le sport belge, plutôt en forme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité