Jeu – Un dîner presque parfait avec Plastic Bertrand

Guest d’Un dîner… à Bruxelles, Plastic Bertrand passe à table. Et surprend!

389166

Après quatre ans de diffusion intensive d’Un dîner presque parfait sur RTL-TVI, les audiences s’essoufflent un poil, passant d’une moyenne de 280.000 téléspectateurs au lancement de l’émission à 200.000 cette année.

Rien de bien grave en somme, mais pour pallier cette baisse de régime, la chaîne privée invite des célébrités à participer à sa quotidienne culinaire.

Après le sosie de Benoît Poelvoorde, les vrais Eve Angeli, Lââm et Frédéric Mitterrand, c’est au tour de Plastic Bertrand de rejoindre le casting du programme pour une semaine de cuisine haut de gamme en direct de Bruxelles.

Un choix étonnant? Pas pour le chanteur qui s’avoue "fou de gastronomie". "J’ai eu la chance de faire carrière à une époque où la nourriture avait énormément d’importance: nous pouvions faire une heure de route pour aller manger dans un excellent restaurant. Je côtoyais les plus grands chefs. Nous nous rendions chez Bocuse à une heure du matin, après le show. Ce genre d’expérience forme les papilles. Aujourd’hui, ce ne sont plus des choses qui se font."

Passé la surprise (de taille!) des participants en découvrant la célébrité, la semaine profite d’une bonne humeur ambiante grâce aux blagues qui fusent à longueur de souper, ainsi qu’aux commentaires très cash de l’interprète de Ça plane pour moi.

Quand il n’aime pas, il n’hésite pas à le faire savoir. C’est qu’il est exigeant, Plastic… Quant à savoir si le chanteur dynamique assure aussi bien en cuisine que sur scène, c’est à découvrir cette semaine avec le repas spécial années 20, composé d’un pigeonneau en deux cuissons et d’une crème brûlée aux kumquats, qu’il a concocté. De quoi se mettre l’eau à la bouche avant de passer à table…

Sur le même sujet
Plus d'actualité