[JEU] Pékin Express: le passager mystère

Regonflés à bloc, après leur échec lors de la saison 7, les frères de Paliseul sont bien décidés à prendre leur revanche. De grands moments en perspective!

1148853

Pour cette saison inédite sur TVI, la production a réuni la crème de la crème. Hormis les Liégeois Damien et Noëlla, invités pour leur touche exotique, ils sont tous finalistes ou vainqueurs des précédentes éditions. Au départ de Séoul, ils vont parcourir 10.000 km avec leurs passagers mystères (cette semaine Sandrine Corman) pour rejoindre Sydney. Et tenter de remporter 100.000 € mais surtout décrocher le titre de meilleur aventurier. Ludovic et Samuel en rêvent.

Avez-vous hésité à repartir pour 50 jours dans le jeu?

Ludovic Daxhelet – Quand le producteur nous a appelés pour prendre notre revanche, c'est clair, on a dit: "On repart". Samuel, tu as hésité, toi?

Samuel Daxhelet – Pas une seconde. En plus, on s'est dit que si on gagnait, ce serait la revanche de l'année précédente mais ce serait aussi le top du top. Et comme on est rodé, on a des points de repère et on sait comment gérer.

Mais les autres candidats aussi…

S. – C'est vrai. D'ailleurs, l'ambiance était différente. Dès le premier jour, tout le monde était sur le pied de guerre. Par rapport aux autres saisons, c'est beaucoup plus sportif. On était de vrais chiens enragés. Ludovic, le premier jour à l'hôtel, il aboyait et grimpait aux rideaux.

L'arrivée du passager mystère a amené du piment?

L. – On ne voulait pas avoir quelqu'un dans les pieds. Mais on a eu de la chance avec Sandrine (Corman) et Faustine (Bollaert), on aurait pu plus mal tomber. Parce qu'il y a des boulets. Je ne vais pas citer de noms. Juste un scoop. Sandrine… ronfle.

Lors du premier casting en 2010, ne vous a-t-on pas proposé de faire Le bus?

S. – Oui, une horreur! Quand nous sommes arrivés chez M6, on a fait les chiens enragés, comme d'habitude. Et ils nous ont dit: "On vous aime bien, on va faire Le bus ensemble" (actuellement sur Plug RTL). Mais on a répondu que c'étaitPékin express ou rien. "Allez vous faire voir, ce sera Le bus ou rien. Vous n'aurez jamais rien d'autre sur M6!" Et le lendemain, alors que le casting de Pékin express était clôturé, ils nous ont appelés pour nous dire qu'on était pris. Dingue!

Ces deux expériences ont changé votre vie?

L. – Incroyable. J'ai tourné un film, L'œil du vautour. On a eu de très bonnes critiques du public et des journalistes. En télé, j'ai un projet avec un gars de Top chef et d'autres qui avancent bien. Allez, vas-y, explique pour toi, Samuel!

S. – J'ai rencontré une Canadienne passionnée par la mode. On est devenu amis et on s'est lancés ensemble dans les fringues. On a ouvert notre site en ligne: undisclosedproject.com. Allez voir. Ce sont de vrais vêtements, des pulls, des t-shirts…

Invités dans Top chef, parrains du Téléthon à Paris… Vous êtes des stars!

L. – Quelle affaire… En France, c'est encore la folie, je reviens de Tarbes, je me suis fait offrir des restaurants gastronomiques, des massages…

S. – Même en Belgique, y a pas un jour où on ne nous parle pas de Pékin express. Encore hier, j'ai fait une photo avec quelqu'un à la pompe à essence. C'est fou.

Sur le même sujet
Plus d'actualité