Infrarouge: une génération sur la route

Beaucoup en rêvent, peu sautent le pas. Partir, tracer la route… Les héros de ce beau docu l’ont fait.

59032

Les phénomènes communautaires, Gabrielle Culand les connaît bien. A 13 ans, elle découvre les tribus kanak de Nouvelle-Calédonie. Plus tard, c’est vers une autre communauté qu’elle tourne son regard affûté: celle d’une jeunesse technoïde qui nourrit son inspiration. Elle traîne ses guêtres parmi les ados en marge et les punks, fréquente les scènes musicales indépendantes. Puis se penche sur le phénomène des travellers anglais, instigateurs des free parties qui, au-delà de la techno, ont semé dès les années 90 l’idée d’un mode de vie alternatif et nomade. Eux fuyaient les zones industrielles ravagées par le chômage.

Les jeunes routards que filme ici Gabrielle Culand sont nés avec la crise et la promesse d’une vie précaire. Alors, plutôt que de courber l’échine, ils ont décidé d’en profiter, tout de suite, autrement. Vivre de peu, travailler de temps en temps, cheminer au hasard des rencontres. À la « valeur travail » d’une société de consommation qu’ils rejettent, ils préfèrent celle de la solidarité.

La réalisatrice a passé un an avec Aurélia, Saada, Jasmin, Chris, Milou, Bitch et ses amis. Comme quelque 50.000 jeunes en France, ils ont choisi de larguer les amarres et d’avancer, sans attache. Ils se confient avec simplicité et générosité, évoquent l’évidence de leur choix, mais aussi le regard porté sur eux: la méfiance des recruteurs quand il faut trouver un travail, le mépris de ceux qui jalousent ou condamnent la liberté qu’ils se donnent. Et ils interrogent nos certitudes: que signifie « être utile »? Peut-on exister en dehors du travail et de la réussite matérielle? Un très joli voyage, parfaitement illustré par cette chanson de La Rue Kétanou chantonnée par l’un des globe-trotteurs: « Je ne sais pas où je vais / Oh ça je l’ai jamais bien su / Mais si jamais je le savais / Je crois bien que je n’irais plus…« 
h Anne-Claire Préfol

1er septembre: France 2 22h40 – Infrarouge: une génération sur la route

Sur le même sujet
Plus d'actualité