Infos – Élections législatives en France

Si la soirée se montre cruciale pour le chef de l’Etat français, elle l’est également pour les chaînes. Qui gagnera la course à l’audimat?

399290

L’aura, l’aura pas? Le Parlement français dévoile ce soir ses nouvelles couleurs et François Hollande saura enfin s’il bénéficiera de la majorité absolue nécessaire à la réalisation de son programme.

Mais pour les chaînes télé, et singulièrement pour TF1, l’enjeu n’est pas seulement politique… L’événement suscite la course à l’audimat, la chasse aux meilleurs débatteurs. Qui décrochera Martine Aubry? Quel plateau pourra se targuer d’accueillir Jean-François Copé?

Autrefois en tête des audiences, la première chaîne cumule les contre-performances, notamment au service info, et se fait doubler par sa grande rivale: au second tour de la présidentielle, France 2 rassemblait 5,5 millions de téléspectateurs, contre 4,6 pour TF1. Et, preuve que la chaîne publique est devenue une référence en matière d’information, c’est elle qui a accueilli François Hollande pour sa première déclaration de chef d’Etat. Elle encore qui a couvert, avec succès, le jubilé de la reine d’Angleterre.

Pour TF1, il est grand temps de changer de stratégie. Première victime: Laurence Ferrari – qui, après la présidentielle, devait présenter la soirée législative avec Claire Chazal – vient de quitter la maison. Face au duo gagnant que forment Elise Lucet et David Pujadas sur France 2, la chaîne privée a choisi de remplacer la présentatrice du JT par son joker, Gilles Bouleau (photo).

Un test de popularité pour le journaliste et un argument susceptible d’attirer (un temps) les téléspectateurs curieux. Pour le reste, pas de grande nouveauté à attendre: un défilé de personnalités politiques, des estimations, des analyses, de la mauvaise foi et de nombreux directs depuis les principaux Q.G. des partis politiques et les grandes villes françaises.

Notons qu’à ce jeu-là, France 3 dispose peut-être de meilleures cartouches, avec ses vingt-quatre éditions régionales simultanées. La bataille de l’info commence dès 18h45. À vos places!

Sur le même sujet
Plus d'actualité