Il était une voix Daniel Balavoine, ce soir sur TF1

TF1 salue le 25e anniversaire de la disparition de Daniel Balavoine. Un hommage tout en chansons et émotions.

35237

"Longtemps, longtemps, longtemps, après que les poètes ont disparu, leurs chansons courent encore dans les rues", chantait Charles Trenet. Daniel Balavoine fait partie de ces artistes qui continuent de nous manquer tant ils nous ont touché. Par un important et riche répertoire musical, mais aussi par cette générosité naturelle qui l'a poussé à s'engager pour des causes écologistes et humanitaires. Le vrai Balavoine, l'homme dont on se souvient quand on a tout oublié, c'est un rebelle passionné qui n'a rien fait à moitié. Comme s'il savait qu'il n'avait que peu de temps…

Chanteur doué, Balavoine n'a jamais eu peur de parler. Personne n'a oublié son coup de gueule devant un François Mitterrand pas encore président, mais déjà soporifique lors de ce débat télé: "Ce que je peux vous dire, c'est que le désespoir est mobilisateur et que lorsqu'il devient mobilisateur, il est dangereux et que ça entraîne le terrorisme".

Dans sa vie d'artiste comme dans sa vie d'homme, c'est la passion et la détermination qui l'emportaient. L'amour des voitures l'a poussé à participer à deux Paris-Dakar, en 1983 et en 1985. Et s'il a rejoint le rallye, en 1986, c'était pour installer des pompes à eau destinées à lutter contre la sécheresse dans le cadre de l'opération "Pari du cœur". Ses engagements n'étaient jamais ni hypocrites ni opportunistes.

C'est là que son destin s'est brisé, ce 14 janvier 1986. Balavoine qui avait horreur de l'avion n'était pas chaud à l'idée de faire son baptême d'hélicoptère. À bord, aux côtés de Thierry Sabine, se trouvaient aussi Nataly Odent, journaliste, Jean-Paul Le Fur, ingénieur du son et François-Xavier Bagnoux, le pilote. L'hélico s'est crashé, à quelques kilomètres de Gao, au Mali, sur les bords du fleuve Niger. À l'aube de son 34e anniversaire.

"La foule les chante un peu distraite en ignorant le nom de l'auteur"… Balavoine, lui, ne sera jamais oublié.

17 juin:TF1 20h45 – Daniel Balavoine évidemment

Sur le même sujet
Plus d'actualité