Humour Signé Taloche: Années 80

Bientôt 20 ans que leur duo fonctionne. Et cartonne. Bruno et Vincent Taloche ne sont pas près de se quitter.

338117

Le jeudi 19 avril, les frangins enregistreront au Théâtre de Verviers un nouveau Signé Taloche, diffusion en juin. Un spécial 60e anniversaire du règne de la Reine Elisabeth dans lequel ils seront déguisés en gardes royaux britanniques. Mais pour l'heure, on les retrouve dans une autre spéciale, entièrement dédiée aux années 80. Bruno lève le voile…

Comment construisez-vous vos émissions?
Bruno Taloche – On développe les thèmes sans tenir compte des artistes. Plus on écrit, plus les artistes s'imposent à nous. Par exemple, on a demandé à Jean-Luc Fonck, auteur du tube Années 80 de chanter le titre en finale. Puis, on a pensé encore à lui pour Derrick. Chantal Ladesou, invitée pour un sketch, a aussi accepté d'être Sue Ellen dans Dallas. On fait encore un medley des chansons 80, on proposera aussi beaucoup d'autres surprises.

Signé Taloche est vraiment une formule inépuisable…
Quand on a commencé, on ne devait faire qu'une émission. Et, en septembre, on fera la 50e. Ce sera l'occasion d'une spéciale qui ne sera pas enregistrée à Verviers. Une première! On ira dans les rues de Bruxelles et Paris pour revenir sur de grands moments. Car on a la chance d'avoir de très chouettes archives à remontrer.

Etre les derniers humoristes en télé sur la RTBF, c'est confortable ou inquiétant?
Il y a encore de grands humoristes à la RTBF, comme Jérôme de Warzée ou Bruno Coppens. Mais c'est vrai qu'ils sont en radio. Nous, on ne voit pas de raison de quitter la RTBF. Une grande relation de confiance s'est installée. Nous assumons la production mais aussi la direction artistique de Signé Taloche de A à Z. Sans aucune pression d'audimat ou éditoriale. Mais bien sûr, oui, comme la Belgique est un petit pays, on a déjà rencontré Stéphane Rosenblatt, directeur de la télévision à RTL Belgium. Nous savons qu'il serait ravi de nous accueillir. Mais soyons honnête, personne n'est jamais venu, non plus, nous débaucher.

N'avez-vous pas parfois envie de changer de partenaire et jouer par exemple avec votre compagne Virginie Hocq?
Non. J'ai le rôle de producteur et de tourneur pour Virginie. On travaille déjà beaucoup ensemble! En octobre, on va fêter les 20 ans de notre duo avec Vincent. On reste très complices, complémentaires. On n'arrête pas de tourner. Nous, on travaille toujours à l'ancienne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité