House Of Cards

2012 était l'année de Homeland, 2013 sera celle de House Of Cards. En tout cas, tous les espoirs sont permis.

785255

Adaptée de la minisérie britannique éponyme, elle-même transposée des romans de Michael Dobbs (ex-député conservateur proche de Margaret Thatcher), cette fresque ambitieuse relate l’ascension d’un politicien prêt à tout pour squatter le précieux fauteuil de la Maison Blanche.

Un premier trailer sombre et intrigant, une affiche avec une main maculée de sang qui fait le "V" de la victoire juste à côté du drapeau américain: le ton est donné. Et on brûle d’impatience! D’autant que c’est l’épatant David Fincher qui s’y colle.

Une grande première pour le réalisateur de Seven, Fight Club ou encore The Social Network. C’est aussi la première fois que le non moins excellent Kevin Spacey (également producteur et instigateur de ce projet quatre étoiles) tient un rôle principal dans une série.

L’acteur oscarisé à deux reprises pour Usual Suspects et American Beauty prend ainsi la tête d’un casting de luxe qui compte également Robin Wright, Kate Mara et Michael Kelly. Côté production, on ne s’inquiète pas davantage car Netflix a déjà versé 100 millions de dollars à la production et commandé d’emblée deux saisons de 12 à 15 épisodes.

C’est dire si le géant US de la VOD et du streaming semble avoir toutes les cartes en main pour faire de House Of Cards la nouvelle série événement que tout le monde attend.

Sur le même sujet
Plus d'actualité