Homeland

Pour beaucoup, cette troisième année de Homeland représentait "la saison de trop".

1283693

La faute sans doute à une histoire qui n’en finit plus de rebondir et qui, de fait, perd peu à peu de sa crédibilité. Précédemment, un attentat dévastait la CIA. Le sergent Brody (Damian Lewis) – cet ex-otage qui s’était radicalisé en Irak – faisait dès lors figure de coupable idéal. Mais grâce à l’aide de Carrie (Claire Danes), une experte de la CIA qui le croit innocent, le repenti était parvenu à fuir le sol américain. Les conséquences de cette attaque vont ainsi nourrir ces épisodes inédits en clair. Bien que souvent inégale, cette salve a au moins le mérite d’offrir – enfin! – une résolution à l’ensemble. Permettant à la quatrième fournée, par la même occasion, de repartir sur de nouvelles bases.

Sur le même sujet
Plus d'actualité