Hep Taxi!: Lou Doillon

"Quand j'avais sept ans, Serge m'a dit: "En amour, il y en a toujours un qui se fait chier et un qui souffre". J'ai été élevée suivant ce modèle."

663929

Loin de l’image de fashion victim un peu fragile qu’elle peut renvoyer, en témoigne son apparition dans Gossip Girl ou sa présence en "front row" des défilés, Lou Doillon se révèle forte, déterminée et profondément humaine.

Élevée dans une famille atypique, ancrée dans le star-système depuis la racine, la fille de Jacques Doillon et de Jane Birkin a su tracer sa route malgré le boulet que représente une filiation si présente. "Je n’ai pas été élevée par deux personnes, mais par plein de gens. Depuis, j’aime l’ambiguïté du sentiment."

Dans le taxi de Jérôme Colin, elle explique, sourire aux lèvres tout au long de l’entretien, à quel point la musique compte dans sa vie, pourquoi elle a commencé dans le cinéma, mais surtout elle offre une ode à l’amour, celui qui fait mal, celui qu’elle a décidé de chanter.

Sur le même sujet
Plus d'actualité