Hep taxi: Julien Clerc

En février, il viendra présenter à Forest National son nouvel album Fou, peut-être. Après plus de 40 années de carrière, Julien Clerc est toujours ravi de revenir à Bruxelles.

142697

La première fois, c'était en première partie de Gilbert Bécaud et il avait dormi avec trois potes dans une petite chambre d'hôtel. Il s'en souvient. Tout comme il garde en tête ses rencontres avec Salvador Dalí, François Mitterrand ou son parolier Etienne Roda-Gil.

Julien Clerc se souvient aussi des femmes qu'il a côtoyées, croisées ou aimées. Mais aussi celles qu'il a considérés comme ses deux mamans et qui, en 2005, l'ont fait chanter une émouvante Double enfance. Le chanteur qui s'assied ce dimanche dans le taxi de Jérôme Colin est définitivement quelqu'un de bien. Et même si une partie de sa vie se trouve déjà dans ses textes, il trouve ici d'autres mots pour évoquer ses souffrances et ses préférences…

Sur le même sujet
Plus d'actualité