Hep taxi!: Arno

Aussi bizarre que cela puisse paraître, jusqu'à ce dimanche, Arno n'était jamais venu s'asseoir dans le taxi de Jérôme Colin. 

698479

Autant dire qu’on l’attend au tournant: dans le genre "bon client", c’est difficile de trouver un "bazar" plus efficace.

D’abord parce qu’au royaume de la franchise, le gaillard est roi. Ensuite parce que sa sympathie incurable, son accent sans frontière et sa manière d’ausculter le monde possèdent cette force simple qui fait de lui un être beau.

Enfin parce qu’à l’écoute de son "Future Vintage", on entend que l’Ostendais a encore énormément de choses à nous dire. Avec le sourire, la colère ou l’émotion.

Et à travers des rythmes doux ou dingues en fonction du message. Le long des rives de la Sambre, sur une péniche ou face à une fanfare entonnant Les filles du bord de mer, Arno lâche tout. Et comme d’habitude, ça nous fait un bien fou.

Sur le même sujet
Plus d'actualité