Hallyday, Mitchell, Dutronc: un trio de légende

Mireille Dumas offre un zoom sur trois monstres sacrés de la chanson: Hallyday, Mitchell et Dutronc. Cohérent?

1221207

Pourquoi eux et pas les autres? Quelle mouche a donc piqué Mireille Dumas pour écarter de sa liste Ferré, Renaud, Souchon ou Brassens? La réponse est relativement subtile: en se concentrant sur le trio Hallyday/Mitchell/Dutronc, la journaliste se permet de raconter une histoire qui passe aussi par… le cinéma. Les trois hommes en sont dingues. Même s'ils n'y ont pas connu le même succès en tant qu'acteurs et qu'ils n'y ont pas forcément brillé aux mêmes époques, ils ont placé le septième art parmi leurs dadas. Récemment, Hallyday et Mitchell partageaient l'affiche d'un même film, Salaud, on t'aime, signé Claude Lelouch. Mister Dutronc, lui, décrochait en 1992 le césar du meilleur acteur pour sa prestation dans Van Gogh. Et comme par hasard, avant cela, on l'avait notamment croisé dans deux longs métrages de… Lelouch.

Ce n'est évidemment pas le seul point commun entre les trois canailles. Car ce sont aussi des amis de longue date, qui sont nés pratiquement en même temps – entre juillet 1942 et avril 1943. Et cela va sans dire, ils restent tous les trois des vendeurs de disques qui connaissent à peine la crise. Ce lundi, l'émission de Mireille Dumas tombe à pic: c'est la dernière date d'une série de concerts donnés à Bercy durant six jours d'affilée. Le trio, réuni autour du big band du jazzman français Michel Gaucher, a écoulé les places (jusqu'à 250 euros le ticket!) en quelques heures à peine. On vous laisse songer à la pluie de tubes qui a été déversée sur l'assemblée. Et on n'ose même pas imaginer à quel point le choix de la playlist (22 titres) a représenté un casse-tête pour le producteur Valéry Zeitoun (ex-Universal Music). Des retrouvailles forcément passionnantes entre trois gars qui – tiens donc – se sont rencontrés dans les années 60 au mythique Golf-Drouot, temple du rock parisien…

Sur le même sujet
Plus d'actualité