Groupies: les chasseuses de stars

Dans les années 60 et 70, le rock n’était pas encore une industrie. Les stars comme Mike Jagger, Jimmy Page ou Jim Morrison n’avaient pas de managers pour surveiller leurs mouvements ou leurs petits écarts après chaque concert.

667561

Elles étaient libres comme des solos de guitare improvisés et elles consommaient, jusqu’au bout de la nuit, à peu près tout ce qui leur passait sous la main. Les groupies faisaient partie de leur menu. Mais si les années et le cinéma les ont transformées en clichés, ces filles-là ont aujourd’hui envie de raconter leur histoire.

La vraie. Non, toutes n’étaient pas là que pour la drogue et le sexe. Certaines accompagnaient les musiciens pour les encourager et, entre deux parties de jambes en l’air, leur offraient une épaule réconfortante durant leurs longues tournées.

Trois d’entre elles ouvrent leur tiroir à souvenirs dans un docu qui cause à la fois d’interdits, de rock, d’icônes et de folies. Un récit sulfureux et passionnant d’une époque torride.

Sur le même sujet
Plus d'actualité