Football – Pays de Galles – Belgique

Objectif Brésil 2014 pour les Belges, gonflés à bloc après avoir amicalement pressé les "Oranje". En 4 jours, les troupes de Marc Wilmots jouent déjà gros.

496689

Cette fois, on ne s’est pas fait avoir! Un premier match qualificatif pour une Coupe du monde à disputer au pays de Galles, à Cardiff, c’est du sérieux, d’accord, mais ce n’est tout de même pas – merci Dick Advocaat… – se farcir la "Mannschaft", fût-ce à domicile, puis voyager en Turquie pour être certain d’être rapidement privé d’un sésame pour la phase finale du dernier Euro conjointement organisé par la Pologne et l’Ukraine!

Ainsi donc, les préposés belges à l’établissement du calendrier ont intelligemment négocié. Après les Gallois, les Diables rouges accueilleront, 4 jours plus tard, dans un stade du Heysel surchauffé, la Croatie. Du solide, mais pour notre si talentueuse génération qui fait le bonheur des fans anglais, allemands et autres, cela doit passer. Le dernier feu d’artifice offensif face aux Pays-Bas (4-2) a clairement renforcé le capital confiance d’un groupe qui s’est juré de briller au Brésil en 2014.

Une campagne qualificative, c’est comme une finale olympique de 400 mètres: il s’agit de ne pas se louper au démarrage sous peine de pleurer au pied du podium. À Cardiff, Vincent Kompany et ses camarades seront attendus de pied ferme.

D’autant que le plus haut fait d’armes à l’échelon mondial des valeureux gallois remonte à… 1958: unique participation à une phase finale de Coupe du monde. Notons aussi que c’est avec une émotion particulière que se déroulera la rencontre commentée par Rodrigo Beenkens. Le pays ne s’est toujours pas remis du suicide de Gary Speed, le sélectionneur et gloire nationale (500 matchs en Premier League) qui n’avait que 42 printemps.

Lors de son court règne d’un peu plus d’un an, l’icône galloise avait redonné des couleurs à une sélection, surprise d’enchaîner trois rencontres sans revers. L’illustre inconnu Chris Coleman et un staff inchangé ont promis d’être dignes de la mémoire d’un patriote qui aura porté la vareuse galloise à 85 reprises.

Sur le même sujet
Plus d'actualité