Football – Finale de la Ligue des Champions: Bayern Munich – Chelsea

La 57e finale de la Champion's league se jouera à l’Allianz Arena, à Munich. Spectacle garanti!

352472

Tremblez messieurs: bien sûr que Chelsea, pourtant fortement diminué et donné généralement perdant de la "kolossale" finale de la Ligue des champions disputée à l’Allianz Arena – le jardin du Bayern -, est capable de déjouer tous les pronostics et les millions d’euros misés à travers la planète Internet, pour s’offrir la première Coupe aux grandes oreilles de son histoire.

Car chaque finale a sa vérité. Et ce n’est pas aux potes de Daniel Van Buyten (le Belge de Munich) qu’il faut rappeler que la victoire se joue parfois à très peu de chose. Un corner, une déviation, un mauvais renvoi de la défense…

Flash-back: mai 1999. Ambiance électrique. Dans un Camp Nou de Barcelone rouge à craquer, le Bayern de Munich et Manchester Utd se disputent la Coupe la plus convoitée – après la Coupe Américaine à 8 boules de chez Zizi (à Uccle pour les intimes…) et la Coupe du monde.

Les Allemands tiennent le bon bout. A l’issue du temps réglementaire, David Beckham and Co. font toujours la grimace: 1-0, but de Basler dès la 6e. Même Sir Fergusson, le meilleur entraîneur de tous les temps, ne semble plus y croire. Il balance toutefois babyface Solskjaer dans la bagarre perdue. Et le miracle se produit.

Le Norvégien sert Sheringham, un autre réserviste appelé à la rescousse, pour faire 1-1 avant de faire lui-même 2-1! Manchester exulte pendant que le Bayern veut croire à une mauvaise partie de PlayStation… On garde de cette finale l’image de 11 joueurs bavarois anéantis, couchés sur cette maudite pelouse catalane, dont Oliver Khan, joli bébé bavarois qui aurait parfaitement pu enfanter Bastian Schweinsteiger. Le joueur emblématique de la Mannschaft sera présent, ce soir, à l’Allianz Arena. Il incarne une certaine force prisée au Bayern, immense club européen.

Vu de Belgique, il sera de bon ton de supporter le Bayern car en cas de succès de Chelsea, le Sporting Anderlecht devrait se farcir un tour préliminaire pour être des poules aux œufs d’or européennes la saison prochaine. Pas gagné.

Sur le même sujet
Plus d'actualité